france.tv

Les étapes de la marche : votre bébé rampe !

3 min de lecture
Publié le 24.10.2019 à 14h20 
(mis à jour le 31.10.2019 à 17h05)

Votre bébé installé sur le dos commence à se retourner. C’est le début de l’apprentissage de la marche. Cécile Jarry, psychomotricienne, vous éclaire sur ces premières étapes motrices.

Sur une fourchette assez large, un enfant peut commencer à marcher entre 11 et 15 mois. Mais l’acquisition de la position debout, puis celle de la marche, vont demander du temps et du travail à votre bébé.

Avant la marche, et avant même le quatre pattes, votre enfant va traverser deux grandes étapes motrices décrites par Cécile Jarry, psychomotricienne en cabinet libéral et en crèche à Paris et Clamart :

  • Le développement moteur

« C’est le fait que le bébé se retourne. Il se met un peu sur le côté, puis il va passer du dos au ventre. Cela arrive entre 4 et 6 mois en gros. C’est souvent également durant cette période qu’il fait « l’avion » : sur le ventre, il tend les bras, les jambes et lève la tête. Ces exercices le gaine et le muscle beaucoup. »

  • La reptation

« L’enfant va soit se déplacer en roulant du dos au ventre, et vice-versa, soit il va se déplacer en rampant. Pour cela il doit trouver comment pousser sur ses orteils et tirer sur ses bras. Cela se produit vers 5,6 mois et peut durer jusqu’à ses 7,8 mois. C’est alors un grand moment de plaisir pour les parents car, tout à coup, il est autonome. »

Afin d’accompagner au mieux votre bébé vers le quatre pattes puis la marche, la spécialiste a quelques conseils. Tout d’abord, elle recommande d’éviter de caler son bébé en position assise :

« C’est une chose que l’on faisait beaucoup avant, mais le bébé ne tient pas assis tout seul : du coup s’il tombe, il ne sait pas remonter sans aide, et quand il veut changer de position, il pleure. Ce qui ne va pas dans le sens de l’autonomie.

Nous avons également découvert que le mettre en position assise avant qu’il ne tienne assis seul forçait sur ses muscles pas encore matures, que ce n’était pas bon pour le dos et qu’il avait du mal, ensuite à passer à quatre pattes. »

Pour le stimuler et l’accompagner vers le quatre pattes et plus d’autonomie, Cécile Jarry  a quelques astuces :

« Mettez-le pieds nus avec des vêtements souples et confortables dans lesquels il peut bouger facilement sans être gêné. On peut mettre autour de lui des choses sur lesquelles il peut s’appuyer et se hisser, comme par exemple installer 3 tapis de yoga les uns sur les autres avec le jouet de l’enfant dessus pour l’amener à explorer. »

Et s’il est important d’aider votre bébé à devenir un vrai bipède, il faut aussi lui laisser le temps dont il a besoin pour se développer à son rythme, comme le rappelle l’experte :

« L’enfant n’a pas besoin que l’on vienne le stimuler sans arrêt pour avoir les acquisitions motrices s’il a l’espace pour le faire. Faites confiance à votre bébé et laissez-le aller à son rythme. »

La rédaction de La Maison des Maternelles