france.tv

Les enfants d’Action Enfance en stars de cinéma

2 min de lecture
Publié le 05.06.2019 à 15h41 
(mis à jour le 21.06.2019 à 18h14)

La fondation a achevé la deuxième saison d’Action Enfance fait son cinéma. Un projet qui permet aux enfants placés d’apprendre à jouer derrière la caméra et à écrire un scénario.

Des feuilles dans les cheveux, le visage peint aux couleurs de la forêt. Phœbe, 4 ans, a des airs de lutin. Dans quelques minutes, elle va donner la réplique à un camarade devant la caméra. Car aujourd’hui, Phœbe est une star de cinéma.

L’apprentie comédienne participe au tournage de « No set sotu apreil » un court-métrage qui va concourir pour la seconde saison de l’événement Action Enfance fait son cinéma.

L’association Action Enfance a lancé ce projet en 2017-2018, en partenariat avec 4 écoles de cinéma. 100 étudiants se sont mobilisés pour réaliser 15 courts-métrages, avec des enfants et adolescents issus des 11 villages et 4 foyers de la fondation. Cette fondation héberge et accueille depuis 60 ans des fratries séparées de leur famille pour maltraitance ou en cas de grosses difficultés familiales.

L’idée d’Action Enfance fait son cinéma, est de permettre à ces enfants de découvrir un nouvel univers, car, en plus de tourner, ils participent tous à l’élaboration du scénario. Ce projet est également une sorte de parenthèse joyeuse dans leur quotidien, comme l’explique Kévin Lam, étudiant au Conservatoire libre du cinéma français (CLCF)

« Nous avons essayé de mettre le paquet, avec tout ce qui est décor, lumière, technicien et tout. Pour vraiment leur montrer comment le cinéma fonctionne. Et les faire kiffer, tout simplement. Cela leur donne peut-être des idées de futurs projets, ou même, des beaux souvenirs à raconter plus tard à l’école. »

Le 27 mai 2019, tous les acteurs ont retrouvé leurs camarades d’autres foyers et les étudiants de cinéma lors de la soirée de clôture de la saison 2 au cinéma le Grand Rex à Paris. Le jury était présidé par les réalisateurs Eric Tolédano et Olivier Nakache, ainsi que de nombreux acteurs et professionnels du cinéma en France. Le Prix du jury a été attribué à « L’Affaire Madeleine » avec le Village d’Enfants d’Amboise. Celui de Soissons, dont faisait partie Phoebe est reparti sans trophée, mais pas sans souvenirs précieux, comme témoigne Hélène Guilbert la directrice du Village :

 « La mise en valeur des enfants dans ce projet, vient complètement changer le regard que les enfants portent sur le placement. Mais aussi le regard que l’on porte sur eux. On est vraiment là sur quelque chose d’exceptionnel. »

à noter

Pour soutenir la fondation Action Enfance, vous pouvez faire un don sur www.actionenfance.org.
La rédaction de La Maison des Maternelles