france.tv
Parole d'expert

Le virus de la grippe et la vaccination

3 min de lecture
Publié le 27.11.2019 à 17h31 
(mis à jour vendredi dernier à 15h22)

Comment l'éviter ? Quels en sont les symptômes ? Arnault Pfersdorf, pédiatre, nous dit TOUT ce qu’il faut savoir sur le virus de la grippe.

La grippe, quèsaco ?

La grippe est un virus, à bien distinguer d’une bactérie, comme le rappelle Arnault Pfersdorff, pédiatre :

« C’est un virus qui est assez étonnant parce qu’il a besoin de la cellule pour se répliquer. Donc il rentre dans la cellule, et il va changer le code génétique de cette-dernière. Un peu comme s’il détournait sa machinerie à son profit. Et il n’y a pas de traitement pour lutter contre le virus. C’est une vraie machine de guerre. Alors que des antibiotiques peuvent détruire une bactérie. »

De plus sachez que le virus de la grippe n’est pas le même d’une année sur l’autre. C’est donc pour cela que l’on a du mal à s’en défendre  : on ne fabrique pas d’anticorps contre la grippe de l’année suivante.  

Comment se transmet-elle ?

  • Gouttes de salive,
  • Éternuements,
  • Par le contact des mains,
  • Par le contact avec des objets souillés.

Les risques

Chez les populations les plus à risque, la grippe peut être mortelle. Ainsi, en avril 2019, Santé publique France a publié un rapport relatant qu'entre octobre 2018 et mars 2019, 9900 personnes sont mortes des suites de contamination du virus dans le pays.

« Mais la grippe c’est surtout des risques de complications pulmonaires avec des infections respiratoires aigües. Et le virus engendre également une baisse des défenses immunitaires, donc quand on a une grippe, on peut attraper une autre maladie. Et c’est toute la difficulté. » témoigne notre pédiatre.

Symptômes

  • Forte fièvre,
  • Frissons,
  • Fatigue,
  • Douleurs musculaires,
  • Maux de tête,
  • Toux sèche.

L’épidémie démarre en générale en décembre et se termine en avril.

Les personnes à risque

  • Personnes âgées, car elles sont plus faibles sur le plan immunitaire.
  • Porteurs de maladie chronique : obésité, diabète, bronchiteux chronique, asthme, mucoviscidose.
  • Fumeurs.
  • Enfants de moins de 6 ans qui, s’ils sont atteints par la grippe, doivent être immédiatement hospitalisés car ils présentent alors de gros risques de déshydratation.
  • Femmes enceintes.

Comment l’éviter ?

D’abord, en respectant certaines règles durant l’épidémie :

  • Se laver les mains régulièrement.
  • Ne pas s’embrasser.
  • Changer de vêtements, car ils peuvent contenir le virus durant 4 à 5 heures.
  • Rester à la maison.
  • Utiliser des solutions hydroalcooliques pour les adultes.
  • Porter un masque.
  • Utiliser des mouchoirs jetables.

Le vaccin

Chaque année, un nouveau vaccin est mis au point, comme l’explique le docteur :

« Les virologues, épidémiologistes et statisticiens font chaque année un vaccin qui est probabiliste. Ils prennent une partie du virus qui a existé l’année d’avant. Et ils vont aussi se servir du virus qui a existé dans l’hémisphère sud, donc le virus le plus récent. Et ils vont alors nous faire un vaccin probabiliste, et donc pas efficace à 100 %. Il a 50 à 60 % d’efficacité. Mais c’est déjà énorme ! C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter car cela permet d’éviter des milliers de morts. »

Les personnes à risque sont encouragées à se faire vacciner, ainsi que les personnels soignants et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois (parents, grands-parents, frère et sœur…) car ces derniers ne peuvent pas encore être vaccinés.  Si la femme enceinte se fait vacciner, comme le rappelle Arnault Pfersdorff, elle va fabriquer des anticorps qui vont être transmis au fœtus et vont lui permettre de le protéger contre le virus durant ses premiers mois.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo