france.tv

Le syndrome du choc toxique, c'est quoi ? [vidéo intégrale]

2 min de lecture
Publié le 05.02.2020 à 14h41 
(mis à jour vendredi dernier à 11h08)

Maladie infectieuse rare mais pouvant être fatale, le syndrome du choc toxique (STC) est provoqué par le port prolongé de tampons ou coupe menstruelle. On recenserait environ 20 cas de choc toxique en France par an. 

On en entend parler de plus en plus dans les médias : le syndrome du choc toxique (SCT). La Maison Des Maternelles fait le point sur cette infection bactérienne pouvant être foudroyante.

À quoi est-ce dû ?

Le syndrome du choc toxique est dû à la prolifération du staphylocoque doré qui peut se développer lorsque le sang stagne dans le vagin. Cela peut se produire à cause du port trop prolongé d'une coupe menstruelle ou d'un tampon chez une femme ayant ses règles. C'est pourquoi il est recommandé de ne pas garder votre protection plus de 6 heures maximum.

La vagin devient alors un milieu de culture favorable au développement du staphylocoque, qui va se multiplier et produire une toxine qui passe dans le sang. Les organes vitaux sont peu à peu attaqués par cette toxine, qui se mettent alors en "mode survie" en cessant petit à petit d’irriguer tous les membres. Sandrine a été victime d'un choc toxique, elle raconte :

« J'ai commencé à avoir des douleurs abdominales. J'ai commencé à perdre connaissance, j'avais vomi pendant des heures, avec une forte diarrhée, de la fièvre. J'ai été transféré aux urgences. Je me suis mise à avoir des plaques rouges sur tout le corps, et là, tout de suite, le médecin réanimateur a compris que c'était un choc toxique. »

Quels sont les signes ?

  • Fièvre soudaine,
  • Vomissements,
  • Maux de gorge,
  • Diarrhée,
  • Éruption cutanée ressemblant à un coup de soleil,
  • Douleurs musculaires,
  • Étourdissements et évanouissements.

Si vous avez vos règles et que vous ressentez ces symptômes, retirez immédiatement votre tampon ou votre coupe menstruelle, puis allez aux urgences en précisant que vous pensez avoir un SCT.

Quelles sont les conséquences ?

Dans les cas les plus graves, le choc toxique provoque des nécroses ou même de manière extrêmement rare, la mort. Pour Sandrine, les conséquences ont été importantes :

« J'ai été amputé de mes 2 pieds et de 18 phalanges. Dans la vie de maman, c'est très compliqué. Du jour au lendemain, vous ne pouvez plus rien faire. »

Mieux informer les femmes 

Récemment, une jeune fille de 17 ans est décédée en Belgique des suites d'un choc toxique dû au port d'un tampon. Les associations de famille de victimes se battent pour que les femmes, mais aussi le soignants, soient mieux informés à propos de ce syndrome. Sandrine, elle, milite 

« Mon combat aujourd'hui c'est que les fabriquants prennent conscience qu'ils mettent la vie de femmes en danger. Les industriels devraient avoir l'obligation de noter sur les emballages la durée maximale du port des coupes menstruelles et tampons, à savoir, 6 heures. »

La rédaction de La Maison des Maternelles