france.tv
Parole d'expert

Le sommeil de mon enfant est très perturbé depuis l'arrivée de son petit frère/sa petite soeur

3 min de lecture
Publié le 26.05.2021 à 18h37 
(mis à jour le 26.05.2021 à 18h54)

La famille s'agrandit ! Mais votre aîné.e, qui dormait jusqu'ici très bien, se met à avoir des difficultés à dormir... Comment réagir ? Suivez les conseils du Dr Pfersdorff.

 

Le sommeil est une préoccupation majeure pour les jeunes parents, et pour cause ! Ils ont en moyenne 4h et 44 minutes de sommeil par nuit pour la première année de bébé… Pour vous aider à répondre à toutes vos interrogations, suivez les conseils du docteur Arnault Pfersdorff, notre pédiatre, dans notre série spéciale SOS Sommeil. Ce soir, Laurent et Anaïs, nous écrivent :

« Nous avons 3 enfants : Timéo, 5 ans, Loïs, 18 mois, et le petit dernier, Malo, qui est né il y a tout juste 1 mois. Depuis l'arrivée de Malo, notre fille Loïs a beaucoup de troubles du sommeil, qu'elle n'avait pas auparavant : elle peine à s'endormir, nous rappelle plusieurs fois au moment du coucher, pleure, se réveille en pleine nuit... Malo ne fait pas encore ses nuits, et entre lui et sa soeur, nous ne dormons que par créneau de 2 ou 3 heures, nous sommes épuisés ! Comment faire pour que Loïs retrouve le sommeil calme qu'elle avait avant ? »

La réponse du Dr Pfersdorff

L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, c’est toujours quelque chose de spectaculaire pour l’enfant. C’est déjà extraordinaire pour les parents, un moment fabuleux. Mais il est vrai que le premier enfant, depuis toute sa vie, avait l’habitude d’avoir ses parents pour lui tout seul.

Là, il y a aussi un grand frère. On demande à l’enfant qui a 18 mois d’être dans sa chambre, tandis que le bébé qui vient d’arriver est avec les parents en cododo… C’est une révolution ! L’enfant de 18 mois a peut-être l’impression qu’on l’abandonne, qu’on préfère l’autre enfant qui vient d’arriver, cette espèce de chose qui pète, qui rote, qui mange, qui fait caca tout le temps… À 18 mois, l’enfant n’est pas encore forcément propre, donc il y a une relation complexe qui va s’installer. Il faut préparer l’enfant pendant la fin de la grossesse.

Il faut rassurer en permanence l’enfant. Il faut aussi l’aider à intégrer sa chambre. Décorer le coin qui lui appartient si la chambre est partagée. Il faut passer du temps avec lui en journée dans sa chambre, pour que ça ne soit pas qu’un lieu pour dormir, mais aussi un lieu de vie om l’on se crée des souvenirs avec papa et maman. On répartie les tâches : un peu pour maman, un peu pour papa ou le co-parent. Et surtout, on peut, dans la nuit, s’il l’enfant se réveille, l’emmener doucement dans la chambre des parents, lui dire : « regarde, maman dort, tout le monde dort, c’est la nuit, ne réveille pas maman, rassures toi, tout va bien, nous t’aimons » puis retourner doucement vers sa chambre. Ca prend un peu de temps, c’est une phase normal car le bébé vient d’arriver : il faut prendre le temps.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo