france.tv
Parole d'expert

Le microbiote intestinal du bébé

2 min de lecture
Publié le 04.12.2020 à 15h56 
(mis à jour le 07.12.2020 à 11h21)

Notre pédiatre Arnault Pfersdorff nous explique l’importance des selles chez le bébé, de leur évolution et de leur observation.

Le popo, le caca… Des mots rigolos pour décrire un processus très important dans le développement du bébé : les selles. Notre pédiatre Arnault Pfersdorff explique :

« C’est très important pour nous pédiatre de voir comme on le faisait au Moyen-Âge, comment évoluent les selles chez un bébé. Tout est important : la quantité, le rythme, la couleur… »

Premières selles

« Dans les 24 premières heures du bébé il est important que des premières selles sortent. On les appelle méconium. Ce sont des selles très pâteuses, très noires. Elles correspondent à la vidange de l’estomac et de l’intestin du bébé qui avalait du liquide amniotique quand il était encore dans le ventre de sa mère. Les selles vont ensuite évoluer pour devenir un peu plus jaune. »

Au sein

« Il peut arriver, si le bébé est nourri au sein, qu’il ne fasse qu’une selle tous les 3, 4, 5 ou 6 jours sans que cela soit inquiétant. Cela arrive car le lait maternel contient très peu de résidus.  L’évolution des selles du nourrisson deviendra un peu jaune et grumeuse. »

Au biberon

« Si le bébé est nourri avec des préparations pour nourrisson ses selles peuvent être un peu verdâtres de temps en temps et plus odorantes. »

La création du microbiote

Lorsqu’il vient au monde, un bébé n’a pas de bactérie dans son intestin. Il va les développer au bout de quelques semaines et mois, notamment s’il est né par voie basse, car il va avaler le microbiote vaginal de sa mère.

« C’est quelque chose d’invisible mais d’extrêmement important pour les premières semaines et pour la digestion. C’est un véritable organe qui va peser 1,5 kilos voire 2 kilos chez un adulte, alors que le cerveau, pour comparer pèse 1,5 kilos. Ce n’est donc pas rien ! »

À quoi ça sert ?

  • Se défendre contre les infections.
  • Bien digérer.
  • Synthétiser des vitamines.
  • Il permet d’envoyer des commandes nerveuses au cerveau pour analyser ce qui est en train de se passer au niveau de la digestion.
  • Rôle élémentaire dans l’immunité contre les pathogènes.
microbiote

 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo