france.tv
Parole d'expert

Langage : à quel rythme ?

3 min de lecture
Publié le 18.03.2021 à 14h46 
(mis à jour le 26.03.2021 à 13h24)

Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, nous guide pour comprendre les stades d’acquisition du langage chez le bébé.

Le langage est une construction extrêmement complexe. Comme le rappelle le docteur Pfersodrff, dès sa naissance, le bébé vit par les sens : vision, toucher… Il va, jour après jour, apprendre à interagir par différents biais avec son environnement :

« C'est une véritable révolution qui a lieu en permanence, à chaque instant, tous les jours. Et qui va lui permettre de consolider la construction de son cerveau, son néocortex, les liens qui se font entre les synapses. C’est une aventure extraordinaire. »

Vers 9 mois

« On attire l’attention de l’enfant vers l’objet ou vers autrui. Il va alors tourner la tête et comprendre que ce qu’on lui montre c’est ce dont on est en train de parler. C’est une étape extrêmement importante dans l’élaboration du langage

Entre 12 et 16 mois

« Un enfant fait, ce qu’on appelle en phase linguistique, des mono et dissyllabes qu’il va associer aux objets qu’il va voir. »

Vers 2 ans

« Un enfant possède à peu près entre 50 et 200 mots et à 3 ans le langage est construit. »

La routine

« Une routine s’installe lorsque vous répétez les même mots à un enfant : dodo, manger, papa, maman… Cette routine est très importante. »

Pointer du doigt

« Lorsque vous lisez un livre à votre bébé vous pointez du doigt pour lui montrer ce dont vous êtes en train de parler. Vous lui montrez un chat, vous prononcez ensuite le mot "chat" et comme il va l’entendre, avec le temps son cerveau qui travaille en permanence va assimiler le mot au dessin. La notion de "montrer" est donc essentielle. »

L’audition

« Il est très important pour nous pédiatre de faire régulièrement des tests sur l’audition des bébés pour être certains que l’enfant entend bien et que les mots sont bien transmis. Parce qu’un enfant qui a 2 ans et qui dit "Angé" pour dire "Mangé". Là on va se dire que peut-être que les mots sont déformés au niveau du tympan et qu’il faut donc rectifier cela. »

La prononciation

« Si un enfant prononce mal un mot il ne faut pas le reprendre en permanence pour lui dire qu’il ne prononce pas correctement. S’il dit "Sa" pour désigner un "Chat", dites-lui : "Tu as vu le chat." L’idéal est de reprendre le mot bien prononcé dans une petite phrase. Comme cela il comprend que le mot est dans une phrase et intègre bien la prononciation comme il le faut. »

Le bilinguisme

« Si les parents parlent deux langues différentes, mon conseil c’est que chaque parent continue de parler à l’enfant dans sa langue maternelle. L’enfant va faire le tri. Il va y avoir une période de transition où il va y avoir des mots qui sont un peu mixtes ou des phrases qu’il va construire en puisant dans les deux vocabulaires. Mais assez rapidement, grâce à sa plasticité, l’enfant va avancer dans le langage et il n’y aura pas de retard. »

Les conseils

  • Ne jamais reprendre un enfant en montrant du doigt.
  • L’encourager.
  • Remettre le mot dans son contexte dans une phrase.
  • Pas trop de tétine.
La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo