france.tv

La prime à la naissance versée au 7ème mois de grossesse

2 min de lecture
Publié le 02.04.2021 à 13h13 
(mis à jour le 06.04.2021 à 10h37)

Auparavant versée au 2ème mois de l'enfant, la prime à la naissance ou à l'adoption est désormais versée au 7ème mois de grossesse, dès le 1er avril. 

Si vous attendez un bébé, cette nouvelle devrait vous intéresser : la CAF verse désormais la prime à la naissance ou à l'adoption au 7ème mois de grossesse, alors qu'elle le versait au second mois de l'enfant jusqu'ici.

Logique et bien plus pratique pour les parents qui doivent s'équiper avant l'arrivée de l'enfant : poussette, siège-auto, berceau, vêtements... la liste peut être longue !

Cette disposition est applicable aux grossesses ayant débuté à compter du 1er octobre 2020. La prime à la naissance est versée au cours de ce mois d'avril pour les grossesses ayant débuté entre le 1er juin 2020 et le 30 septembre 2020 et qui atteindront donc leur 7e, 8e, 9e mois -voire l'accouchement.

Quel montant ?

Le montant de la prime de naissance s'élève à 948 euros pour une naissance et à 1 896 euros pour une adoption. Par ailleurs, si vous êtes enceinte de jumeaux -ou que vous les adoptez- le montant est alors doublé : il y a autant de primes que d'enfants à naître. 

Vous devez transmettre à votre CAF une attestation médicale qui précise le nombre d'enfant attendus.

Quel plafond de ressources ?

La prime à la naissance est soumise à des plafonds de ressources, qui diffèrent en fonction de votre situation. Les revenus pris en compte sont ceux de N-2, soit les revenus de 2019 pour l'année 2021. Sachez que l'enfant à naître, dès le 6ème mois de grossesse, est considéré comme étant un enfant à charge.

CAF

Par exemple : si vous êtes enceinte d'au moins 6 mois de votre 2ème enfant et que vous êtes en couple avec 2 revenus d'activité, le plafond de ressources de vos revenus net pour 2019 ne devra pas dépasser 49 383€ pour pouvoir toucher la prime à la naissance. Pour plus de renseignements, rapprochez-vous de votre CAF.

La rédaction de La Maison des Maternelles