france.tv
Parole d'expert

La plagiocéphalie : comment éviter le syndrome de la tête plate ?

4 min de lecture
Publié le 02.04.2019 à 18h44 
(mis à jour le 19.04.2019 à 11h53)

C’est un phénomène le plus souvent sans gravité mais qui inquiète les parents. Si vous remarquez que votre bébé a un côté ou l’arrière de la tête aplatie, c’est sûrement signe de plagiocéphalie. 

Les symptômes 

La plagiocéphalie est une déformation symétrique ou non de la tête d’un bébé.  Il en existe 2 types comme l’explique le docteur Dominique Leyronnas, pédiatre. :

« L’aplatissement est soit sur un côté de la tête, c’est la plagiocéphalie occipitale (droite ou gauche), soit il est sur tout l’arrière du crâne, c’est la brachycéphalie. »

Les causes 

Dans la majorité des cas, le syndrome de la tête plate survient lorsqu’un bébé adopte trop constamment la même position. Comme la tête grossit vite à l’âge d’un nourrisson et qu’elle est malléable, elle se déforme très facilement. S’il n’y a pas de conséquences sur le cerveau, cela peut, à long terme, avoir une incidence esthétique.

Il arrive parfois que le bébé présente cette malformation dès son arrivée au monde. Le pédiatre Arnault Pfersdorff, précise :

« Il y a des plagiocéphalies qui existent déjà à la naissance, comme dans le cas de jumeaux. L’un d’eux a comprimé l’autre. Un manque de liquide amniotique dans le ventre de la mère peut également être la cause de cette déformation sur le bébé ».

Dans certains cas l’accouchement peut être un facteur de tête plate. Un bébé qui naît avec le cordon ombilical autour du cou pourra avoir tendance à plus positionner sa tête d’un côté ou de l’autre dans le futur et donc, avoir plus de risques de tête plate.

Soigner la plagiocéphalie 

  • Les conseils pratiques 

Pour éviter la tête plate, il ne faut pas laisser trop longtemps votre bébé dans la même position, à savoir sur son transat ou allongé dans son lit. Il faut au maximum porter son bébé dans ses bras mais aussi en écharpe.

On apprend aussi aux parents, dès la maternité, qu’un bébé doit dormir sur le dos. Cependant, pour renforcer le cou de votre nourrisson, il faut le placer sur le ventre régulièrement, soit en le tenant, soit en le posant, mais toujours sous surveillance et pendant des temps courts. D’une part cela le muscle et d’autre part, cela favorise le mouvement de sa tête.

Attention : il ne faut surtout rien mettre dans le lit de l’enfant pour relever sa tête (comme les tours de lit par exemple), il risque de s’étouffer.

  • Quand un suivi médical est nécessaire 

L’ostéopathie peut être une solution, grâce à des manipulations douces, cela peut permettre de redresser la tête de bébé et atténuer sa plagiocéphalie.

Dans des cas plus complexes, le port d’un casque spécifique est recommandé.

« Les casques sont, pour les plagiocéphalies, très importants, indique le docteur Pfersdorff. Et notamment pour les enfants dont la prise en charge a été tardive. Le casque peut être indiqué par un neurochirurgien. » 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo