france.tv
Parole d'expert

La petite section de maternelle : une rentrée pas comme les autres

2 min de lecture
Publié le 10.09.2020 à 17h21 
(mis à jour le 11.09.2020 à 10h54)

Notre pédiatre Arnault Pfersdorff livre ses précieux conseils pour réussir à bien s’adapter, en famille, à la rentrée en maternelle. 

Se faire confiance

« L’entrée à la maternelle c’est un rythme qui va être nouveau. Il faut apprendre, et c’est très important, à faire confiance aux enseignants qui vont être là. Il faut vraiment être dans cette notion de confiance et avoir fait un travail sur soi et accepter de confier son enfant pour toute une journée. »

Changement de rythme

« L’enfant va avoir un rythme différent à l’école et à la maison. Mais il va faire la différence entre ce qu’il fait à la maison et ce qui va se passer à l’école. Souvent il peut y avoir une sieste moins longue à l ‘école. Les enseignants ont l’habitude des siestes. Il y a un coin de repos, une pièce dédiée à la sieste après le repas. Et dans le groupe de ceux qui font la sieste, il y en a qui dorment moins voire pas du tout. Il y a des enfants, à cet âge qui peuvent ne plus vraiment faire de sieste. Auquel cas on les éloigne un petit peu pour éviter de réveiller les autres. La notion de sieste est importante. »

Des réactions retardées

« À cet âge, la réaction sur la rentrée scolaire de l’enfant, est souvent retardée. Une fois que la rentrée a eu lieu, cela peut se répercuter sur le sommeil. L’enfant peut développer des troubles du sommeil, des troubles alimentaires mineurs. Parfois il va développer aussi un peu d’agressivité. »

La propreté

« Il y a des parents qui, l’été qui précède la rentrée, s’inquiètent car leur enfant n’est pas encore propre et ils se demandent alors si l’école va l’accepter. Rassurez-vous : bien sûr que oui ! Et je donne toujours comme conseil aux parents, pendant l’été qui précède ou pendant les semaines qui suivent la rentrée scolaire, premièrement de respecter la physiologie des sphincters de l’enfant.

Il y a des petits trucs à faire, comme laisser son enfant fesses nues à la maison quand on est là le week-end. Sans couche et sans slip. Et ne rien lui dire. Ne pas lui montrer le pot en lui disant que s’il veut faire pipi il va faire là-bas.Sinon cela va le stresser. S’il fait pipi dans le pot, on le félicite, on lui montre son pipi, parce que quand il fait dans la couche il ne le voit pas et on lui dit que papa et maman vont aux toilettes quand ils veulent faire pipi. Et en général, il va se l’approprier et ça c’est vraiment important. »

On n’oublie pas 

« Il faut fournir un certificat qui indique que les vaccins sont à jour. Il ne faut pas oublier de prendre le doudou de l’enfant. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo