france.tv

La Nouvelle-Zélande crée un congé payé pour le couple en cas de fausse couche

1 min de lecture
Publié le 25.03.2021 à 15h02 
(mis à jour le 25.03.2021 à 16h59)

C'est une première mondiale : une femme confrontée à une fausse couche aura le droit à un congé spécifique, ainsi que son.sa conjoint.e.

 

La fausse couche, si elle est courante, reste néanmoins une épreuve difficile pour les femmes et les couples. Afin de les aider à la traverser, le Parlement de Nouvelle-Zélande vient de voter un nouvelle loi. Les femmes faisant une fausse-couche ou donnant naissance à un enfant mort-né, ainsi que leur conjoint.e, auront désormais le droit à un congé spécial de 3 jours. Ce congé payé, qui a été adopté mercredi 24 mars dans la soirée, évitera aux femmes de se mettre en arrêt maladie. La députée Ginny Andersen a expliqué :

« C’est une loi pour les droits des travailleurs et une meilleure justice. J’espère qu’elle permettra aux personnes concernées de faire le deuil et encouragera la libération de la parole sur les fausses couches. Nous ne devrions pas avoir peur de nos corps (...) Le deuil qui accompagne une fausse couche n’est pas une maladie, c’est une perte, et il faut du temps pour se remettre physiquement et mentalement d’une telle perte. »

Le congé pourra également concerner les parents cherchant à avoir un enfant par gestation pour autrui (GPA). 

La Nouvelle-Zélande, premier pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes en 1893, poursuit son combat pionnier pour les droits des femmes. Un exemple à suivre.

La rédaction de La Maison des Maternelles