france.tv

La naissance en BD : découvrez vos super pouvoirs !

3 min de lecture
Publié le 13.02.2020 à 10h39 
(mis à jour le 03.09.2020 à 14h07)

Parler de l’accouchement de façon drôle et rassurante, c’est le pari que s’est lancée Lucile Gomez avec sa bande dessinée sur la naissance. Du début du travail à la péridurale, elle casse un à un les clichés anxiogènes véhiculés sur l’accouchement. 

 

Lucile Gomez a accouché deux fois, accompagnée par une sage-femme qui l'a préparée à une naissance physiologique. Elle a décidé de partager ses connaissances sur son blog, puis désormais, dans le livre La naissance en BD : découvrez vos super pouvoirs.

Une bande-dessinée accessible 

Ce livre n’est pas simplement un guide à l’attention des femmes enceintes. Ce qui fait sa force, c’est qu’il s’adresse à tout le monde : il est pour tout ceux qui souhaitent comprendre comment la vie voit le jour. Sous forme d’un dialogue entre une femme enceinte et son chat, Lucile Gomez nous présente tout le déroulement de l’accouchement en le présentant comme un super pouvoir : « la naissance d’un bébé, c’est aussi la naissance d’une maman. »

La grossesse n’est pas une maladie

Le propos de la bande dessinée : montrer que la grossesse et l’accouchement doivent cesser d’être vus comme quelque chose à soigner.

Accoucher est naturel, prévu par la nature, et le corps de la femme est conçu pour s’y adapter. Le but est de lutter contre la peur de l’accouchement qui est une angoisse pour beaucoup de femmes :

« En toute logique, comme la grossesse, donner naissance est prévu par la vie. Comme d’autres fonction vitales qui s’opèrent sans qu’on ait à y réfléchir : respirer, faire battre son cœur, maintenir le corps à 37°, digérer , etc : cela ne s’apprend pas. » 

Lucile Gomez propose de sortir d’une intellectualisation de la naissance pour se recentrer sur ce dont est capable le corps, se concentrer sur les sensations. 

page du livre

Adieu le jugement !

Ce livre ne prône pas cependant un accouchement sans péridurale, ou physiologique à tout prix. L’auteure incite à respecter la volonté de chaque femme en prenant en compte le fait que la douleur est subjective et qu’elle n’est expérimentée que par la personne qui la vit : 

« Si une femme qui accouche dit qu’elle a mal il faut l’écouter et la croire, si cette douleur est insupportable, évidemment il faut la soulager. De la même façon si une femme vous affirme qu’elle n’a pas tellement souffert lors de son accouchement sans péridurale, croyons là aussi. » 

De nombreuses femmes souffrent des injonctions qui leurs sont imposées concernant l'accouchement. Certaines se culpabilisent d’avoir accouché avec une péridurale, d’autres au contraire jugent le fait d’accoucher sans comme une pratique réactionnaire. Des jugements que Lucile Gomez veut combattre. 

page du livre

Des explications très claires

En dehors du fait que la bande dessinée soit particulièrement drôle, elle est aussi très ludique et explicative sur la façon dont fonctionne le corps de la femme et notamment les hormones. On apprend plein de choses sur l’adrénaline, l’endorphine... Mais l’hormone star de la BD : l’ocytocine. Si vous ne connaissez pas cette hormone indispensable à la femme qui donne naissance, vous apprendrez tout sur elle dans ce livre. 

page du livre

La cerise sur le gâteau : vous allez rire 

Ce qui est très appréciable au fil de cette BD qui se dévore à toute allure, c’est la dose d’humour qui donne au propos pourtant militant un aspect très positif. On ne s’ennuie pas une seconde et on s'instruit !

La rédaction de La Maison des Maternelles