france.tv

La grossesse est-elle une maladie ?

3 min de lecture
Publié lundi dernier à 15h37 
(mis à jour mercredi dernier à 11h48)

Anna Roy, sage-femme, nous répond.

Concernant la grossesse, de nombreuses femmes souffrent d’injonctions contradictoires, comme en témoigne Anna Roy, sage-femme :

« Je vois mes patientes qui souffrent beaucoup des injonctions contradictoires. D’un côté, on leur dit : "La grossesse n’est pas une maladie, faites votre vie comme vous voulez !" et parfois : "Il va falloir faire tant d’échographies, des prises de sang, des consultations médicales, ne pas manger ceci, ne pas faire cela…" Les femmes se disent : "alors quoi ?" »

Selon Anna Roy, il est important de porter un regard juste sur la période qu’est la grossesse : 

« La grossesse n’est pas une maladie, mais ce n’est pas rien du tout non plus ! »

En effet, la grossesse engendre de nombreux changements dans le corps des femmes, comme explique Anna :

« Pour fabriquer une nouvelle personne humaine, les femmes vont devoir opérer dans leur corps des changements hallucinants ! Il y a des modifications dans la tête : fatigue, irritabilité, saute d’humeur, mouvement dépressif. Il y a des modifications pulmonaires et respiratoires : la ventilation par minute augmente de 80% à terme. Il y a des modifications cardiologiques, le débit cardiaque augmente de 50%. Il y a des modifications digestives : le transit se ralentit, on a des remontées acides. Il y a des modifications osteo-articulaires. »

Au-delà de ces changements, certaines femmes connaissent des pathologies liées à la grossesse, comme l’hyperémèse, pré-éclampsie, diabète gestationnel, etc. 

Anna Roy souhaite faire passer un message de déculpabilisation auprès des femmes enceintes :

« Si vous vous sentez fatiguée, ramollie, que vous vous couchez tôt, que vous vous sentez maussade ou que vous avez moins envie de faire la fête comme avant : c’est ok ! Si vous avez envie d’un arrêt de travail parce que vous êtes fatiguée : c’est ok aussi ! »

La sage-femme aimerait également que la société porte un regard plus bienveillant sur les femmes enceintes, quelle que soit leur situation :

« Il faut absolument changer notre regard sur les femmes enceintes. Vous pouvez voir les femmes enceintes comme des sortes de "warrior" en particulier celles qui arrivent à tout mener de front : s’occuper de leurs aînés, bosser, etc. Mais les femmes enceintes qui restent sur le canapé : elles font déjà un travail énorme ! »

La question du congé maternité devrait également être revue selon Anna Roy. En effet, les naissances prématurées ont chuté durant le confinement pendant la crise sanitaire du Covid-19. Notamment au Danemark, qui a enregistré -90% de prématurés pendant le confinement :

« Ça dit bien que la grossesse, si elle n’est pas une maladie, est un état à part. Les femmes qui ont besoin d’un arrêt de travail, il faut les arrêter. Il faut s’écouter : si on est fatiguée, on s’arrête. Si on a besoin de se coucher à 21h, on le fait ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo