france.tv
Parole d'expert

La contraception masculine

2 min de lecture
Publié le 03.03.2020 à 11h51 
(mis à jour le 03.03.2020 à 15h55)

Parce que la contraception n’est pas qu’une affaire de femme, La Maison des maternelles s’intéresse à la contraception masculine. Quelles sont les différentes méthodes ? Le point avec notre sage-femme Anna Roy. 

 

La méthode de base : le préservatif 

Tout le monde le connaît et pourtant il est souvent mal utilisé. Il s’agit de la base de la contraception masculine : le préservatif. Son efficacité théorique est de 98% et en pratique, elle est de 85%. Car les hommes ne l’emploient pas de la bonne façon. 

Pour rappel, le préservatif est une gaine en latex ou en polyuréthane qui retient le sperme pendant l’acte sexuel. Il faut le mettre avant la pénétration et non pas avant le moment où l’homme a décidé d’éjaculer. 

Autre point important, il faut le changer à chaque rapport. Hors de question d’utiliser le même deux fois de suite. 

Comment utiliser le préservatif ?

Bien déballer

 

Poser le préservatifPincez le réservoirDéroulerAprès l'acte

Puis enfin, après l’utilisation, il faut bien pincer le bout du préservatif afin que les spermatozoïdes ne s’écoulent pas. Ensuite, jetez-le à la poubelle. 

Le préservatif : une méthode simple et accessible 

  • Le préservatif est facilement trouvable et ne nécessite pas d’ordonnance. 
  • Il est la seule protection contre les IST (infections sexuellement transmissibles) avec le préservatif féminin. 
  • Il ne contient pas d’hormones de synthèse.
  • Il permet une prise en main de la contraception par le couple et pas seulement la femme. 
  • Enfin, les préservatifs sont remboursés à 60% par l’assurance maladie (et 40% par la mutuelle) sur ordonnance. Il est également facile d’en trouver dans les plannings familiaux comme dans certaines associations de lutte contre le VIH.

Le retrait : la méthode gratuite mais risquée

Autre méthode utilisée par certains couples : le retrait. La méthode consiste à ce que l’homme se retire de sa partenaire avant l’éjaculation. Son efficacité théorique est de 96% mais en pratique, elle est de 78 %. 

Notre sage-femme Anna Roy rappelle que cette méthode dépend en majorité du savoir-faire de l’homme. Il faut en effet qu’il parvienne à se retirer à temps. 

Par ailleurs, le liquide pré-séminal peut contenir des spermatozoïdes. 

Les avantages de cette méthode ? Elle est entièrement gratuite et sans hormones.  Mais elle peut aussi causer une certaine frustration chez l’homme. C’est une méthode qu’il faut discuter en couple. Et, selon notre sage-femme Anna Roy, cette technique reste risquée :

« Le retrait comprend des risques donc il ne faut pas être opposé à la venue d’un bébé ! »

Vasectomie : la contraception définitive

La vasectomie est une méthode définitive de contraception. C’est une opération chirurgicale qui consiste à ligaturer les deux canaux déférents. Ainsi, les spermatozoïdes ne peuvent plus se mélanger au liquide spermatique. 

VasectomieVasectomie

 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo