france.tv

La bible pour les parents de jumeaux

5 min de lecture
Publié le 18.11.2021 à 16h36 
(mis à jour mercredi dernier à 17h05)

Vous êtes ou allez devenir parents de jumeaux ? Ce livre est pour vous !

Fabrice Bak est psychologue et membre du comité scientifique de l’association « Jumeaux et plus » et a mené pendant 40 ans des travaux de recherche sur le comportement des jumeaux. Il a en tiré un livre pour nous aider à comprendre les jumeaux : « Jumeaux, 25 ans pour faire de la gémellité une force » aux éditions Solar, dont il vient nous parler.

LMDM – Les jumeaux ont toujours fasciné, c’est encore le cas aujourd’hui ?

Fabrice Bak : Oui. Il y a une fascination, car nous venons au monde en tant qu’individu unique, et là, des enfants arrivent par 2, donc il y a toujours cette fascination, cela attire les regards, les réflexions. C’est d’autant plus vrai chez les monozygotes. Les parents sont un peu plus sereins quand ils sont dizygotes, garçon et fille.

Les parents de jumeaux entendent parfois des remarques du type : « Vous attendez des jumeaux, on vous souhaite bien du courage » etc… Ce sont des choses qu’il faudrait gommer ?

Oui, c’est un peu abrupt, et les parents deviennent très anxieux, se mettent à chercher des informations en se demandant ce qui va les attendre… L’idée de mon ouvrage était aussi de synthétiser plusieurs années, plusieurs situations. Il y a 25 situations spécifiques qui vont se présenter, de l’annonce de la grossesse gémellaire jusqu’à l’âge adulte. Il s’adresse donc aux parents ou futurs parents de jumeaux mais aussi aux jumeaux. 

Ce sont des enfants comme les autres ?

La société renvoie toujours la notion « d’anormalité » Oui les enfants jumeaux sont comme les autres, si ce n’est qu’ils ont un développement qui leur appartient, qui leur est spécifique, qu’on a pu identifier. À travers quelques conseils, les parents vont pouvoir suivre ces étapes du développement, et avoir des enfants épanouis et autonomes tout en préservant ce lien qui est le leur. 

Entre 0 et 2 ans, les parents ont malgré eux du mal parfois à différencier les enfants : comment l’expliquer ?

Entre la naissance et 2 ans, il y a l’étape de fusion gémellaire qui est tout à fait naturel, qu’il ne faut absolument pas diaboliser. C’est très pragmatique : face à la surcharge de travail qui est présente, le nombre de couches, biberons, etc, les parents vont unifier leur enfant d’une entité. On va nourrir l’un puis le second, on va changer l’un puis le second, etc. Il est très difficile de considérer chacun des enfants comme étant à l’origine d’une demande spécifique. Cette étape est tout à fait normale. Par ailleurs, ils ont aussi passé 7 à 9 mois ensemble dans l’utérus de leur mère ! La séparation doit se faire progressivement.

L’angoisse des parents est souvent de ne pas réussir à différencier leurs enfants, qu’en est-il ?

Au départ on se construit un schéma de ce qu’on va pouvoir faire quand les bébés seront là, et un jour… ils sont là ! Tout ce qui a été construit intérieurement à tendance à voler un peu en éclat… On sait que les parents de jumeaux ont cette inquiétude de ne pas savoir les différencier, certains parents gardent plus longtemps les petits bracelets de naissance autour des poignées des bébés.

La rédaction de La Maison des Maternelles