france.tv
Parole d'expert

L'examen du nouveau-né : la première consultation de bébé

5 min de lecture
Publié le 03.04.2019 à 16h17 
(mis à jour le 23.04.2019 à 11h40)

Dans les 2 heures qui suivent sa naissance, le nouveau-né passe sa première consultation médicale. Différents tests pour vérifier qu’il s’adapte correctement à la vie extra-utérine.

Comment se déroule le premier examen du nourrisson ?

À peine né, le nourrisson doit déjà passer quelques examens médicaux. Une routine qui permet de s’assurer que l’enfant va bien et s’adapte comme il faut à la vie extra-utérine.

Les examens se font dans la salle d’accouchement, dans une salle de soin ou dans une salle de réanimation, dans les 2 heures qui suivent la naissance. Car, lorsque le bébé va bien, 1 heure de peau à peau est préconisée immédiatement après son arrivée au monde.

Cet examen est pratiqué dans les maternités publiques par la sage-femme ou par le pédiatre dans le secteur privé.

Pourquoi ce test est essentiel ?

Le but de ce test est de vérifier que les fonctions vitales du bébé sont en place. Les examens à la naissance sont pensés par les équipes médicales pour être beaucoup moins invasifs et bien plus doux qu’autrefois.

Le score d’Apgar

Le score d’Apgar est le premier test que le bébé va devoir passer. Il évalue votre enfant, selon 5 critères. Une évaluation qui a lieu 1 minute après la naissance du nourrisson, puis 5 minute après, et elle peut être répétée à 10, 15 ou 20 minutes si l’enfant présente des scores trop faibles.

Il est donc réalisé bien avant le premier examen à proprement parler. Chacun de ces états est noté sur une échelle de 0 à 2, puis les résultats sont ensuite additionnés pour donner une note sur 10. Ce score sur dix permet d’évaluer la vitalité du bébé. Le soignant évalue sa fréquence cardiaque, respiratoire, la couleur du nourisson, son tonus et sa réactivité. C’est un test rapide et indolore. La plupart du temps, les bébés sont considérés en bonne santé. Mais ce test sert à identifier si le nouveau-né a besoin d’un soin particulier.

Tableau score Apgar

En détail, l’évaluation est notée de la façon suivante :

  • La fréquence cardiaque : 0 si elle est inférieure à 80 battements par minute, 1 si elle est comprise entre 80 et 100, 2 au-dessus de 100.
  • La respiration : 0 si elle est absente, 1 si elle est lente et irrégulière, 2 si elle est normale.
  • La coloration de la peau : 0 si elle est pâle ou bleue, 1 si le corps est d'une couleur normale mais les extrémités bleutées (cyanosées), 2 si tout le corps est normalement coloré.
  • Le tonus musculaire : 0 s'il est faible, 1 si 1 ou 2 membres seulement fléchissent, 2 si le tonus est bon avec des membres bien fléchis.
  • Les réactions à la stimulation : 0 si elle est nulle, 1 si le bébé grimace, 2 s'il pleure ou crie.

Premier examen : le corps de la tête aux pieds !

On vérifie le périmètre crânien du nouveau-né : les fontanelles, le chevauchement des os du crâne, et l’on s’assure que le bébé n’ait pas de bosse sero-sanguine sur le crâne.

Ensuite, la sage-femme ou le pédiatre va vérifier les os du nez, la hauteur des oreilles, le poids. La vue du bébé est contrôlée pour détecter un éventuel larmoiement ou une possible cataracte.

Ils vont aussi observer si le bébé a le réflexe de succion, s’il n’a pas de fente palatine (une séparation anormale du palais), s’il n’a pas de fistule dans le cou.

Les spécialistes vont également vérifier la bonne mobilité de la tête, et si les clavicules sont intactes, ouis regarder le fonctionnement de ses bras et de ses mains (s’il n’a pas de doigts en plus ou collés par exemple).

Ils vont aussi écouter le rythme cardiaque de l’enfant puis vérifier la symétrie des bruits des poumons. Ils vont également palper l’abdomen afin d’évaluer la taille de la rate, du foie et des reins.

Vient après le moment de l'oscultation des organes génitaux. Si c’est un petit garçon, les professionnels de santé vérifient que les testicules sont descendues dans les bourses et la position de l’urètre. Enfin, ils s’assurent que l’anus est bien perforé. 

Pour finir, ils vérifient la colonne vertébrale, les tâches de naissances et la position des pieds.

Le contrôle des réflexes

Le contrôle des réflexes a lieu quelques jours après la naissance du bébé. Il s’agit d’une évaluation des réflexes « primitifs » du nouveau-né : la succion, la préhension, la marche sur une surface plane ou les réflexes cardinaux (quand l’enfant tourne sa tête et ouvre sa bouche lorsqu’on lui effleure la joue ou les lèvres).

Ensuite, pendant sa première semaine, le bébé devra passer le test de Güthrie. C’est une prise de sang effectuée soit dans le gras du talon, soit sur le dessus de la main qui permet de dépister certaines maladies rares.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo