france.tv
Parole d'expert

L'examen des 6 mois de bébé

3 min de lecture
Publié le 23.06.2021 à 14h13 
(mis à jour le 05.07.2021 à 16h12)

De sa naissance à ses 2 ans, votre bébé va avoir plusieurs examens médicaux obligatoires. On fait le point sur celui du sixième mois avec notre pédiatre Arnault Pfersdorff. 

Premier examen 

Avant que le bébé ne soit déshabillé, le pédiatre teste ses réflexes archaïques en allongeant l’enfant et en poussant sur ses jambes :

« Les réflexes archaïques disparaissent peu à peu dans les premiers mois. Cela veut dire que le cortex, le nouveau cerveau prend le relai et maîtrise un petit peu toute la motricité. »

Habillage et déshabillage

Dr Arnault Pfersdorff précise :

« L’habillage et le déshabillage font partie de l’examen de l’enfant. Cela permet de voir, d’une part, le lien entre le parent et l’enfant. Mais cela permet également de voir quelle est la réaction de l’enfant quand on retire un vêtement : s’il a un membre plus raide qu’un autre, s’il cherche à se retourner, s’il se laisse faire… »

Vérifier la vision

Le pédiatre va mettre des lunettes au bébé durant l’examen. Cette paire un peu spéciale a un côté qui peut se rendre opaque. Cela permet donc de tester si un œil ne voit pas par rapport à l’autre. Le spécialiste va ensuite approcher un œil de bœuf et aller de droite à gauche pour voir si le bébé suit. Si tout va bien l’enfant suit des yeux et ne pleure pas.

Tonicité et motricité

Le médecin va tester la tonicité du tronc du bébé. Une simple manipulation suffit en tirant sur les bras de l’enfant. Si le nourrisson relève la tête cela signifie que le tronc se développe bien et va permettre, dans un futur proche, au bébé de se tourner. 

L’enfant est ensuite positionné à plat ventre. Le docteur met ses bras en arrière pour une bonne raison : il va voir si le bébé les repositionne vers l’avant. 

« Il y a quelque chose qui est important et cela commence déjà à la naissance : c’est apprendre à faire confiance à son enfant afin qu’il prenne confiance. C’est alors la porte ouverte vers l’autonomisation. »

Les particularités

Dr Pfersdorff explique :

« Vers 6 mois les bébés peuvent être gênés par les poussées dentaires. Les parents peuvent également constater des changements chez leur enfant durant cette période du fait de toutes les acquisitions qu’il fait. Ces émotions et acquisitions peuvent alors un peu impacter le sommeil. Il suffit juste d’apaiser l’enfant et cela passera avec le temps. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo