france.tv
Parole d'expert

L’examen des 4 mois

3 min de lecture
Publié le 18.02.2021 à 11h00 
(mis à jour le 05.07.2021 à 16h35)

Une page entière lui est dédié dans le carnet de santé de votre bébé. Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, nous explique pourquoi l’examen du quatrième mois est important.

L’examen du quatrième doit se faire entre 3 et 4 mois et demi. Le principe est de faire un point sur toutes les choses qui se sont passées depuis la naissance et sur le développement neurosensoriel de l’enfant.

La salive

Docteur Arnault Pfersdorff explique :

« Vers 4 mois les parents constatent souvent que les bébés salivent beaucoup. Cela est dû aux poussées dentaires. Les dents ne sortent en général que vers 8 ou 9 mois, mais la production de salive va aider à avoir un peu moins mal, à lutter contre l’inflammation. »

Les yeux

Le pédiatre va aussi vérifier la vision de bébé. Dr Pfersdorff précise :

« On va faire le test de l’œil de bœuf. C’est un visuel que l’on met devant les yeux du bébé qui va automatiquement tourner son regard vers lui, voire même la tête. Ce test permet de voir si les yeux suivent bien, si les yeux sont bien parallèles les uns par rapport aux autres et surtout si la tête suit donc s’il n’y a pas une plagiocéphalie qui s’installe ou un problème musculaire. »

Les vaccins

Cet examen est aussi le moment de faire le point sur les vaccins : 

« Il y a déjà eu une série de deux vaccins qui ont été faits. On vérifie bien. Les prochains ont lieu le mois suivant. J’en profite pour rappeler que pour que le bébé ait moins mal vous pouvez le câliner avant de faire le vaccin, lui donner un biberon ou le sein dans la salle d’attente. Vous pouvez également leur donner un peu de sucre sous forme de dosette qui permettra à l’enfant de fabriquer des endorphines. »

La diversification alimentaire

À 4 mois, vous pouvez commencer à penser à la diversification alimentaire. L'examen vous permet de poser toutes vos questions au pédiatre, précise Dr Pfersdorff :

« À 4 mois, on commence à envisager la diversification alimentaire. On commence en général avec les légumes, les fruits, les œufs. Il faut voir cela avec le médecin. »

Le couple

Le pédiatre se préoccupe aussi de l'état des parents, comme explique le docteur Pfersdorff :

« Nous pédiatre avons également un rôle de "lanceur d’alerte". C’est-à-dire que nous allons observer le bébé mais aussi le couple. Il est important de voir comment le bébé s’intègre entre la maman et le papa/le coparent. Cela nous permet de voir s’il n’y a pas une fatigue d’un des parents. Car parfois cela peut finir en burn-out parental ou faire naître de la tension dans le couple. Mais également s’il n’y a pas un risque de bébé secoué. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo