france.tv

L’endométriose reconnue comme affection longue durée

1 min de lecture
Publié le 13.01.2022 à 18h10 
(mis à jour le 14.01.2022 à 09h48)

Le texte, porté par la députée de la France insoumise Clémentine Autain, a été voté à l’unanimité à l’Assemblée nationale aujourd’hui.

Une femme sur 10 souffrirait en France d’endométriose. Mardi, Emmanuel Macron a annoncé une stratégie nationale de lutte contre cette maladie, afin de mieux la faire connaître, la diagnostiquer et la prendre en charge.

Ce jeudi, l’Assemblée fait un pas de plus dans la reconnaissance de cette maladie en adoptant à l’unanimité la proposition de loi de Clémentine Autain, députée LFI : l’endométriose sera désormais reconnue comme ADL, affection de longue durée. Cela doit permettre une prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

« Nous pouvons créer un plancher de droits pour les femmes victimes » a affirmé Clémentine Autain, avec une pensée particulière pour « les femmes mal rémunérées, pour les précaires, pour les plus pauvres d’entre elles » pour lesquelles la maladie est « encore plus difficile à vivre. »

« Un pas de géant pour des millions de femmes » s’est réjouie la députée, qui permettrait de mieux prendre en charge de cette maladie. La décision a été saluée par les applaudissements des 111 députés présents ce jour.

La rédaction de La Maison des Maternelles