france.tv

L’endométriose impacte-t-elle l’accouchement ?

2 min de lecture
Publié le 23.03.2021 à 15h45 
(mis à jour le 23.03.2021 à 17h02)

Les risques de complications à l'accouchement sont-ils plus fréquents lorsque la maman souffre d'endométriose ? Réponse avec Dr Samantha Quirin, gynécologue-obstétricienne à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

L'endométriose toucherait 1 femme sur 10 en France. Selon l’association française de lutte contre l’endométriose, 30 à 40% des femmes souffrant de cette maladie doivent faire face à un problème d’infertilité. C’est la première cause de recours à des fécondation in vitro (FIV) ou des assistances médicales à procréation (AMP).

Qu'en est-il de l'accouchement ?

Mais alors, l'accouchement des femmes souffrant d'endométriose est-il plus à risque ? Docteur Samantha Quirin, gynécologue-obstétricienne à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, se veut rassurante :

« Ma réponse va être catégorique : non ! Qu’on puisse rassurer toutes les patientes qui ont souffert d’endométriose et qui ont déjà plein de choses à penser en dehors de ça. La grossesse et l’accouchement vont se passer pour elles exactement de la même façon qu’une femme qui n’a pas d’endométriose. »

Le Dr Quirin précise cependant :

« La seule réserve que j'émets, c’est que quand on a une endométriose qui a été opérée, on peut avoir des adhérences. Les adhérences sont des accolements de tissus dans l’abdomen. En cas de césarienne, cela peut la rendre plus compliquée car les tissus vont un peu plus coller que chez une patiente qui n’a jamais été opérée. Mais ça reste rare, et souvent les adhérences sont sur les côtés ou derrière l’utérus donc pas en l’endroit où normalement l’on opère. »

La rédaction de La Maison des Maternelles