france.tv

L’endométriose enfin enseignée aux étudiants en médecine

2 min de lecture
Publié le 02.04.2021 à 09h08 
(mis à jour le 06.04.2021 à 10h37)

La pathologie entre dans le programme du deuxième cycle de formation des médecins. Dès la prochaine rentrée, les étudiants vont bénéficier d’un enseignement sur l’endométriose.

L’endométriose entre enfin au programme de médecine. Quinze ans après sa première demande pour alerter sur le manque de formation initiale dédiée à cette pathologie pour les médecins généralistes et les gynécologues, l’association Endofrance se félicite de cette décision :

« Après tant d’années d’efforts, EndoFrance se réjouit : les médecins de demain sauront plus facilement, et plus rapidement peut-être, diagnostiquer une endométriose et proposer une prise en charge adaptée à chaque femme qui en est atteinte. »

1 femme sur 10 touchée

Le ministère de l’Enseignement et de la recherche a publié, le 10 septembre 2020, un arrêté qui intègre l’endométriose dans le chapitre : « De la conception à la naissance, pathologie de la femme – Hérédité – L’enfant – L’adolescent ». Dès la rentrée prochaine les étudiants vont donc pouvoir approfondir leurs connaissances, ou découvrir, cette pathologie qui touche, en France, 10% des femmes soit 1,5 à 2,5 millions, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Encore trop méconnue

L’enseignement qui va être dispensé sur l’endométriose va permettre aux étudiants de :

C’est une grande avancée pour les patientes qui souffrent de cette pathologie. Mais il reste encore du chemin à parcourir car, sur le terrain, l’endométriose est encore trop méconnue des professionnels de santé et trop souvent sous-diagnostiquée. Dans le but d’améliorer cette formation et sensibilisation, une mission d’élaboration de la stratégie nationale contre l’endométriose a été lancée en mars 2021 par le ministère de la Santé.

La rédaction de La Maison des Maternelles