france.tv

J’attends des jumeaux… Comment va se passer ma grossesse ?

5 min de lecture
Publié le 01.04.2019 à 17h12 
(mis à jour le 10.05.2019 à 16h19)

Vous venez vous aussi d’apprendre l’heureuse nouvelle : ce sera des jumeaux ! Comment va se passer votre grossesse ? Et la naissance ? Focus sur les grossesses gémellaires.

Des jumeaux, deux fois plus d’échos 

Que les jumeaux soient monozygotes ou dizygotes, la grossesse gémellaire va être beaucoup plus scrutée qu’une grossesse classique.

Pour les grossesses bichoriales (1 placenta par bébé) il faut faire 1 échographie tous les mois. Les spécialistes surveilleront la croissance des bébés, la morphologie, dépisteront d’éventuelles malformations, inspecteront le col de la maman pour voir s’il ne se raccourcit pas (risque d’accouchement prématuré).

Pour les monochoriales (1 seul placenta), ce sera 1 échographie tous les 15 jours, dès la seizième semaine d’aménorrhée. Cela permet de voir si les bébés grossissent bien et ne se mettent pas en déséquilibre.

Enceinte de jumeaux, deux fois plus de repos 

Chaque grossesse est différente et chaque femme ressent plus ou moins les maux en découlent. Mais il est vrai que 2 bébés, c’est tout de même fatigant. Les désagréments comme les nausées et vomissements sont plus prononcés en cas de grossesse gémellaire. Il y a aussi une gêne respiratoire qui peut être accrue (l’utérus prenant plus de place sous le diaphragme). Au bout du sixième mois, les femmes vont se sentir également plus lourdes, puisque l’utérus a déjà la taille de celui d’une femme à terme. La prise de poids est, quant à elle, environ 30 % plus élevée que lors d’une grossesse simple.

En cas de grossesse gémellaire, il faut aussi surveiller les risques de diabète gestationnel, d’hypertension, d’œdème, de protéines dans les urines et donc de pré-éclampsie.

Le congé maternité est plus long, afin de permettre à la future maman de se reposer : il commence officiellement à 12 semaines avant le terme et se poursuit 22 semaines après la naissance.

Il est également conseillé d’adopter un rythme de vie plus calme et de ne pas porter de charges trop lourdes. Le risque le plus fréquent lors d’une grossesse gémellaire est l’accouchement prématuré : repos, donc !

Un accouchement à préparer avec soin

Il est important de choisir une maternité adaptée, de niveau 2 ou 3. Le personnel médical expérimenté et les équipements de ces maternités vous permettront d’accoucher en toute sérénité.

Dans la majorité des cas, l’accouchement a lieu en avance. Il est parfois même déclenché à 38,5 semaines pour prévenir d’éventuelles complications.

Il est tout à fait possible d’accoucher par les voies naturelles, même s’il est vrai qu’il y a plus de césariennes que pour une grossesse classique. La raison ? Les complications sont plus fréquentes : une naissance prématurée ou une mauvaise position d’un des 2 bébés -voire des 2 bébés- dans le ventre de la mère, par exemple.

Dans le cas d’un accouchement par voies naturelles, il y a un intervalle d’environ 10 à 15 minutes entre les deux naissances.

Enfin, vient l'expulsion du placenta, que surveillera avec attention l’équipe médicale. En effet, le placenta est plus gros et le risque d'hémorragie est plus important que pour un accouchement simple car l’utérus a été plus distendu, il se rétracte moins bien. On surveille donc les saignements, le pouls et la tension. 

La rédaction de La Maison des Maternelles