france.tv

« J’ai accouché sur un parking »

3 min de lecture
Publié le 02.07.2021 à 12h06 
(mis à jour le 06.07.2021 à 18h38)

Anne est la maman de Mattéo, 5 ans, Léo, 2 ans, et Lina, 3 mois. Mais pour sa petite dernière, l’accouchement ne s’est pas passé comme la jeune femme l’avait imaginé...

Anne et David sont les parents de 2 petits garçons quand Anne tombe de nouveau enceinte. Au terme de sa grossesse, la jeune femme, un matin, perd le bouchon muqueux :

« Très tôt le matin, j’ai perdu le bouchon muqueux. J’ai prévenu mon conjoint, en lui disant : "Ne t’inquiète pas tout va bien, je n’ai pas de contractions" »

Anne ayant déjà vécu 2 accouchements pour ses fils Mattéo et Léo, elle est sereine. David, le papa, est tout aussi détendu :

« À ce moment-là, je me suis fait un petit café, pour me mettre en forme pour la journée.»

Le couple, qui n’a pas de voiture, s’est arrangé avec des amis, Mike et Mélanie, pour le jour J. David raconte :

« On avait demandé à Mélanie de garder nos 2 grands, tandis que Mike devait nous conduire à l’hôpital. Je les ai donc appelés, en leur demandant de venir. »

Mike et Mélanie arrivent chez leurs amis. Mike se souvient :

« Quand on arrive chez eux, Anne était un peu speed, car les contractions commençaient à devenir vraiment intenses. On est donc partis rapidement. »

C’est sur le trajet que les choses s’accélèrent, raconte Anne :

« Dans la voiture, tout s’est accéléré. J’avais des contractions plus intenses. Mon conjoint essayait de me faire des blagues mais ce n’était pas le bon moment ! »

David, qui tente tant bien que mal de détendre sa conjointe, comprend que l’accouchement va arriver plus vite que prévu :

« On est à la moitié du chemin. Je regarde son visage, j’entends ses cris, et ça me rappelle quand elle accouchait pour Mattéo et Léo. Je me dis : "Ce n’est pas normal qu’elle soit déjà comme ça !" »

Tout va alors assez vite, Anne demande si le trajet est bientôt fini car elle sent que son bébé arrive. Mike se gare sur le parking de l’hôpital. David raconte :

« Arrivés sur le parking, je lui dis : "On est arrivés, tout va bien se passer, viens". Mais elle me répond : "Non, je ne peux pas bouger" »

Terrassée par la douleur des contractions, Anne ne peut pas se lever. David court alors chercher quelqu’un dans l’hôpital. Trop tard. Mike explique :

« Le temps que David revienne de l’hôpital, Anne pousse un cri. Des infirmières qui fumaient une cigarette devant l’hôpital l’entendent et se précipitent. »

L’équipe médicale vient en aide à Anne, qui se souvient :

« Une sage-femme essaye de regarder sous ma jupe, je lui dit : "Non, je ne veux pas accoucher dans la voiture !". Je me disais que j’allais pouvoir, à un moment, entre 2 contractions, me lever. Sauf que je n’y arrivais pas. La sage-femme finit par regarder et me dit : "C’est normal, la tête est engagée" ! » 

Lina naît. Anna est soulagée :

« Le moment où elle sort, ça a été un gros soulagement. Elle est un peu bleue, mais je l’entends pleurer, je me dis qu'elle respire ! »

Tout va bien pour le nouveau-né et la mère. Et Anne compte bien raconter à sa fille les conditions de sa naissance :

« On racontera à Lina longtemps qu’elle n’est pas née comme tous les bébés à l’hôpital, mais devant l’hôpital, dans la voiture ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles