france.tv

"J’ai accouché à domicile" : le témoignage d'une mère

Publié le 25.05.2020 à 15h13 
(mis à jour le 25.05.2020 à 17h28)

Accoucher à domicile, c’est le choix qu’a fait Sybille, maman depuis 2 mois d'une petite Célestine. Elle nous raconte cet accouchement particulièrement préparé et pourtant, avec son lot de surprises.

Sybille et son conjoint Fabien se sont préparés à accueillir leur fille à domicile avec une sage-femme. Un terme prévu le 17 mars, au tout début du confinement donc. Une source d’inquiétude pour la jeune maman : 

« Je travaille dans la politique donc j’avais peur que le terme arrive le 15 mars, jour des élections. Finalement le samedi 14 on a tout fait pour qu’elle sorte, le fait qu’elle naisse à la maison nécessitait d’avoir un hôpital de secours si jamais il y avait besoin et également des urgences qui puissent nous accueillir au cas où. Donc effectivement on a tout fait pour qu’elle arrive avant le terme. »

La veille de la naissance, Sybille se rend à la piscine et nage beaucoup en espérant que cela accélère l’arrivée du bébé. Et le 15 mars : le travail commence. 

Un accouchement rapide 

Alors que le premier accouchement à la réputation d’être très long, il a fallu seulement 4h à Sybille pour donner naissance à sa fille Célestine. 

« J’ai eu quelques petites contractions le matin, je pense que toute la préparation a aidé, car j’ai fait de l’acupuncture. Les contractions se sont poursuivies dans la journée alors que je travaillais, c’était un peu plus intense. C’est vraiment au moment des résultats des élections que les contractions de travail ont commencé, vers 19h30. Mon mari chronométrait les contractions et m’a dit : là c’est aujourd’hui. »

En suivant les conseils de sa sage-femme, Sybille a pris un bain pour se détendre, et cela a fonctionné :

« J’avais l’impression d’être sur une autre planète, pendant cette période Fabien était en ligne avec les sages-femmes. Comme tout le monde, elles nous ont dit : un premier enfant ce ne sera pas pour tout de suite, si les contractions sont régulières ce soir, le bébé arrivera demain matin. »

Et pourtant la future maman sent que cela sera plus rapide que prévu. Elle demande donc à son mari de préparer sa chambre. 

« En sortant du bain j’étais complètement dans ma bulle. Et puis comme toutes les mamans j’ai quand même eu une phase de désespérance autour de 22h, je me disais : pourquoi j’ai voulu faire ça ? Pourquoi je n’ai pas pris de péridurale ? Ça ne va pas marcher ! »

Pourtant, bien aidée et rassurée par son conjoint, Sybille retrouve progressivement sa sérénité. Fabien reste au téléphone avec les sages-femmes et lorsque celles-ci se présentent au portail de leur domicile, la tête du bébé a déjà fait son apparition : 

« Les sages-femmes étaient au portail et mon mari a proposé de descendre leur ouvrir. Mais je lui ai dit : Non tu ne descends pas, parce que le bébé est là. Et effectivement, on voyait les cheveux. »

Un accouchement à domicile qui s’est bien passé, grâce à la bonne préparation et à l’implication des deux parents, accompagnés par les sages-femmes.

La rédaction de La Maison des Maternelles