france.tv

J’ai accouché devant la porte de chez moi !

4 min de lecture
Publié le 17.03.2022 à 11h53 
(mis à jour le 21.03.2022 à 18h09)

Margaux était loin de se douter qu’elle allait accoucher de sa fille Emmy… devant son immeuble !

Les premiers signes

Déjà maman d’une première petite fille, Naomie, dont la naissance s’est déroulée sans encombre, Margaux est enceinte d’une seconde petite fille, attendue pour le 5 avril 2021.

Le 6 avril, l’accouchement ne semblant pas arriver, la maternité envisage un déclenchement, que Margaux refuse, préférant attendre une journée de plus en espérant que les choses se déroulent naturellement. Margaux s’occupe alors des derniers préparatifs. Finalement, le soir du 6 avril, Margaux ressent tout à coup une sensation étrange :

« Aux alentours de 23h30, j’ai une première contraction assez douloureuse que j’interprète d’abord comme une envie d’aller aux toilettes. Puis une dizaine de minute plus tard, une seconde douleur similaire. »

Très rapidement Margaux comprend que c’est le moment d’aller à la maternité car les contractions sont de plus en plus rapprochées et extrêmement douloureuses. Les jeunes parents avaient prévu que la belle-mère de Margaux vienne chez eux s’occuper de Naomie :

« Mon conjoint va donc prendre la voiture pour aller la chercher et nous restons en ligne pendant ce temps. L’aller-retour ne leur a pris qu’une dizaine de minutes mais ça m’a paru être une éternité. J’avais des douleurs insupportables. »

L’accouchement

À peine revenu, Margaux fonce dans les escaliers : elle vit au 5èmeétage, et l’ascenseur en maintenance… Mais une fois la porte d’entrée de l’immeuble passée, elle ressent une forte douleur et comprend qu’elle est prête à accoucher. Dans la rue, en bas de son immeuble, elle sent que la tête est prête à sortir :

« Je suis accroupie avec un genou à terre. Sans que je contrôle quoi que ce soit, j’ai une ultime contraction et mon corps se met à pousser, impossible de lutter. Emmy est sortie d’un seul coup. »

Le papa, positionné derrière Margaux, réceptionne Emmy, en pleine rue et en pleine nuit. Les parents sont sous le choc, sidérés :

« On avait du mal à comprendre ce qu’il venait de se passer, je ne réalisais pas que je venais d’accoucher dans la rue juste en bas de mon immeuble. »

Après l’incroyable naissance d’Emmy, le papa appelle les pompiers qui arrivent sur place. Margaux fait une hémorragie de la délivrance, elle est transportée par le SAMU. En parallèle, les pompiers prennent en charge Emmy. Les parents sont séparés de la petite fille, mais ils se retrouvent heureusement quelques heures plus tard. Aujourd’hui, Margaux et Emmy se portent bien. Margaux garde le souvenir de cette naissance express, qui n’aura duré en tout que 40 minutes !

La rédaction de La Maison des Maternelles