france.tv

Ikambere : un refuge pour les mamans séropositives

3 min de lecture
Publié le 08.02.2021 à 11h53 
(mis à jour le 09.02.2021 à 15h41)

Cette association accueille chaque année 500 femmes porteuses du VIH et les aide à accéder aux soins, aux droits, et à rompre l’isolement.

Halima* a 32 ans. Originaire du Mali, elle quitte son pays pour venir vivre en France en 2019. La même année, elle est contaminée par le VIH, puis tombe enceinte :

« J’ai eu peur pour le bébé, qu’il soit malade aussi. »

Loin de son pays d’origine, parlant et comprenant mal le français, Halima, comme de nombreuses jeunes femmes, s’est rapprochée de l’association Ikambere. Situé à Saint-Denis, en Île-de-France, cette association accueille chaque année 500 femmes touchées par le sida et les accompagne pour leur permettre d’accéder aux soins, aux droits, au logement, à l’emploi, à une alimentation saine et à des activités qui favorisent l’estime de soi et le lien social.

Une aide indispensable pour des jeunes femmes comme Halima ou Nassira*, qui a elle aussi été accueillie et aidée par Ikambere. Enceinte d’une petite fille et porteuse du VIH, la jeune femme a pu avoir accès à un traitement et à un suivi qui lui a permis de donner naissance à un bébé en bonne santé :

« Il faudra faire des contrôles réguliers mais elle n’a pas le VIH et elle est en forme. »

Peur de le dire aux proches

La jeune mère, comme Halima, a choisi de garder l’anonymat car elle craint que sa famille la rejette :

« Chez nous si tu as le sida tu es rejeté et tu n’existes plus car les gens ne savent pas que l’on peut se soigner et vivre avec. Alors personne ne le sait, je ne l’ai dit à personne. »

Rose est médiatrice de santé au sein de l’association. Elle s’occupe quotidiennement de jeunes mères ou futures mères comme Nassira et Halima. À travers des rencontres, des moments de paroles, des activités de cuisine ou d’esthétique, les membres de l’association réussissent à redonner confiance aux jeunes femmes. Car aujourd’hui, comme le rappelle Rose, il est tout à fait possible d’être maman et porteuse du VIH :

« Toute mère séropositive en France, a toutes les chances de donner naissance à un enfant sain. La personne qui prend bien son traitement a une espérance de vie qui est la même que celle de la population générale. »

*Les prénoms ont été changés

à noter

Vous pouvez soutenir Ikambere en appelant le 01.48.20.82.60 ou en envoyant un mail à contact@ikambere.com.
Elia Dahan