france.tv

Grossesse solo : qui peut accompagner à l’accouchement ?

2 min de lecture
Publié le 03.11.2020 à 13h57 
(mis à jour le 06.11.2020 à 15h12)

Certaines femmes se retrouvent seules pour vivre leur grossesse. Mais quid de l’accouchement ?

Valé est enceinte de 7 mois. Son bébé n’était pas prévu, et la jeune femme a passé sa grossesse seule. Le jour de l’accouchement approchant, elle se demande quelles solutions s’offrent à elle pour se faire accompagner :

« C’était un accident, avec le papa qui n’était qu’un ami d’un soir… Je vais me retrouver seule. Qui pourra m’accompagner et m’aider, notamment le jour de l’accouchement ? »

Anna Roy répond :

« Il y a 3 possibilités dans ce cas-là. La première, se faire accompagner par un.e ami.e, un proche, de la famille. Deuxième possibilité, avoir recours à une doula. Elles sont très critiquées par mes collègues, mais dans ces cas-là, ça peut être intéressant. Troisième possibilité, on vient seule. Mais auquel cas, il faut vraiment prévenir pendant la grossesse, dire que vous êtes dans cette situation, et du coup on sera plus « cocooning » avec vous. »

Anna insiste vraiment sur ce point : si vous êtes une maman solo qui va accoucher seule, il faut en parler avec l’équipe :

« Évidemment qu’on va être sensible à l’histoire de cette femme. Les équipes ont envie d’entourer, et d’être présent auprès de la mère. »

Qu’est-ce qu’une doula et où en trouver une ?

Pour l’association Doulas de France, « la doula a pour vocation d’accompagner et de soutenir la future mère et son entourage pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, grâce à son expérience et à sa formation, et cela uniquement en complément du suivi médical choisi par les parents ». Elle n’a pas de fonction médicale, et ne remplace en aucun cas une sage-femme.

Pour en trouver une, vous pouvez vous tourner vers les associations, notamment Doulas de France.

La rédaction de La Maison des Maternelles