france.tv

Futur papa, co-parent : quel rôle pendant la grossesse ?

2 min de lecture
Publié le 26.06.2020 à 11h22 
(mis à jour vendredi dernier à 15h48)

Papa, co-parent : il n’est pas toujours facile de trouver son rôle auprès de la femme enceinte. Celui-ci est pourtant essentiel !

 

Un investissement qui peut prendre du temps

Si un futur papa -ou un co-parent- peut être ravi de la prochaine naissance de son enfant, l'investissement de son rôle ne va pas forcément de soi et varie d’une personne à l’autre. Certaines s’impliquent très vite dans la grossesse de leur femme tandis que d’autres ont le déclic lors de l’accouchement, comme l'explique Gerard Strouk, gynécologue-obstétricien et animateur de groupes de parole pour les futurs pères :

« Je pense que le désir d’enfant chez l’homme est quand même bien inférieur à celui de la femme. Il y a des exceptions. Un papa est venu me consulter tout seul car le couple n’arrivait pas à faire un bébé alors que normalement c’est le couple qui se présente ou la femme seule. Souvent les hommes font un enfant par amour car la femme a envie, pour faire plaisir. Cela ne les empêche cependant pas d’être des supers pères. J’anime des groupes de papas, et parfois ils ont du mal à trouver des raisons à leur envie d’enfant : "Pour perpétuer mon nom" ; "Pour perpétuer la lignée" ; "Je veux être le père que je n’ai pas eu"… »

Des étapes parfois abstraites 

La différence majeure entre le co-parent  et la future mère est que les premières étapes de grossesse demeurent abstraites pour elle ou lui, car elle ou il n’a pas de symptômes physiques.

Au cours de la grossesse, plusieurs étapes permettent au co-parent de faire progressivement le lien avec son enfant à naître :  

  • Les échographies : y participer lui permet de suivre l’évolution et la croissance du fœtus. 
  • Le contact charnel : lorsqu’il pose sa main sur le ventre de sa compagne, cela peut aussi l'aider à prendre conscience de la présence de son enfant. 
  • Les séances de préparation à l’accouchement : les séances d’haptonomie, entre autres, permettent aux co-parents de tisser des liens avec leur future progéniture. 
  • La visite de la maternité et des salles de naissances lorsque la structure le propose est également un bon moyen de se préparer au grand jour. 
La rédaction de La Maison des Maternelles