france.tv

Éveiller et stimuler votre nouveau-né

Publié le 24.04.2020 à 11h52 
(mis à jour le 29.04.2020 à 08h34)

Cécile Jarry-Lacombe, psychomotricienne, nous livre les bons gestes pour aider au développement de votre bébé durant ses premiers mois.

Est-ce que mon bébé se développe bien ? Dois-je l’aider à soulever sa tête ? Comment jouer avec mon nourrisson de 2 mois ? Les jeunes parents veulent aider leur enfant à bien se développer, mais n’ont pas toujours les clés. Adepte de la motricité libre, Cécile Jarry-Lacombe, psychomotricienne, nous livre quelques conseils pour stimuler son bébé en respectant son rythme de développement.

La routine

« L'important en ces temps de confinement c'est de garder une routine avec son bébé, pour lui permettre d'avoir des repères qui l'aident à grandir et à se structurer. On a cette routine avec les repas, et il faut, dans la mesure du possible, la garder aussi dans les temps de jeu et de change. »

L’espace

« Si vous ne pouvez pas aller au parc, ne culpabilisez pas. Un nourrisson n’a pas besoin de beaucoup d’espace, mais plus d’un petit cocon. Vous pouvez, si vous vivez en appartement, ouvrir la fenêtre et faire des jeux de pointage. Par exemple vous pointez un arbre et expliquez à votre bébé ce que c’est etc. Pas forcément besoin de sortir. »

Le jeu pour favoriser l’autonomie

« Si vous le pouvez, alternez les temps de jeu avec votre bébé, avec des temps durant lesquels il va pouvoir jouer en autonomie. Tout est propice au jeu pour un petit, le son de votre voix, les couleurs et les bruits qui l'entourent, les odeurs... »

Allonger le bébé sur le ventre

« C’est très important pour votre bébé qu’il puisse avoir, dès tout petit, des temps sur le dos et des temps sur le ventre. Une fois sur le ventre, votre enfant va pouvoir muscler son dos. Une fois allongé sur le ventre, le bébé va automatiquement relever sa tête et donc muscler aussi son cou. Il va aussi apprendre à passer ses bras devant. Et tout cela est très important pour son développement psychomoteur. Mais il faut faire au rythme de l’enfant. C’est-à-dire ne pas le laisser hurler si vous l’allongez sur le ventre. Et surtout il faut toujours être avec lui et le surveiller. »

Saisir des objets

« Le bébé naît avec une capacité réflexe et donc non volontaire ni maîtrisée d'attraper. C'est ce qu'on appelle le grasping. Cette conduite va devenir volontaire progressivement, à partir du deuxième trimestre. Il n'y a donc pas besoin d'aider son enfant à prendre des objets, mais simplement l'accompagner en lui proposant des jeux adaptés : pas trop mou pour que l'enfant puisse le saisir, ni trop dur parce qu'il risque de se faire mal avec sinon. Vous pouvez observer ce qu’il aime et ce qui l’attire : des jeux qui ont de la couleur, des textures particulières, qui font du bruit… Ensuite, vous allez progressivement les installer autour de lui de manière à ce qu'il puisse s'en saisir. »

Le stimuler

« L'enfant va se saisir de tout ce que vous allez lui proposer : à vous d'observer ce qui lui plaît puis de le répéter pour qu’il se l'approprie. Cela peut être des comptines avec des mouvements des mains (ainsi font les petites marionnettes), des chatouilles comme la petite bête qui monte, un jeu de balancement en le mettant allongé sur vos cuisses ("bateau sur l'eau"). C’est l’occasion de lui faire ressentir son corps. »

Le rendre acteur

« Ce qui est important c’est de rendre, le plus possible, votre enfant acteur de son développement. Lors du temps de change, l'enfant peut très tôt participer à son déshabillage. Par exemple parlez-lui des parties de son corps que vous touchez, et du vêtements que vous enlevez ou mettez. Il va au fur et à mesure pouvoir vous aider en dépliant son bras, en tournant la tête car il aura compris ce que vous faites. »

Elia Dahan