france.tv

Donner son lait à un lactarium

3 min de lecture
Publié le 05.10.2021 à 11h26 
(mis à jour jeudi dernier à 12h15)

Pour certains bébés prématurés, le lait maternel est indispensable. Comment donner son lait à un lactarium ? Marie Perarnau vous répond.

Faire don de son lait maternel est un geste altruiste, qui peut sauver la vie de bébés prématurés, précise Marie Perarnau :

« Les mamans qui ont un surplus de lait peuvent donner leur lait. Quand on a un bébé prématuré, on peut donner son propre lait quand c’est possible mais on peut aussi récupérer du lait donné par d’autres femmes qui en ont fait don. »

Donner son lait 

Sarah, maman de Sélène, 14 mois, donne son lait depuis 6 mois, elle explique :

« Quand j’ai repris le travail j’ai commencé à tirer mon lait pour ma fille qui est à la crèche. Mais elle n’a jamais voulu accepter le biberon ! »

Se retrouvant avec un lait maternel que sa fille ne consomme pas, Sarah décide d’en faire don. Une démarche qui n'est finalement pas si compliquée qu'on pourrait penser. Elle raconte :

« C’est finalement assez simple, tout est pris en charge pour le lactarium qui fournit tout le matériel : flacons de transport pour le lait, pastilles de stérilisation pour le tire-lait. »

Pour faire don de son lait, il faut respecter quelques conditions d’hygiène, notamment le lavage des tétons avant de tirer son lait. Sarah congèle son lait au fur et a mesure, puis appelle le collecteur de l'hopital Necker qui vient au domicile de Sarah récupérer le lait quand le congélateur est plein.

Au lactarium

Direction l’hôpital Necker pour les flacons remplis de lait. Au lactarium, le lait est collecté et pasteurisé, explique Dr Virginie Rigourd, médecin responsable du lactarium à l’hôpital Necker AH-HP :

« Il y a environ 12 000 litres de lait par an qui sont collectés dans ce lactarium. On le met en bonbonne pour faire des lots, puis en biberon. Ensuite, il est pasteurisé : 30 minutes à 62,5 degrés. Cela permet de garantir la sécurité bactériologique et virologique du lait. »

Après toutes ces étapes, direction la néonatalogie pour les biberons de lait maternel qui seront distribués aux bébés nés prématurément. Et comme Marie le rappelle, cela est vital pour eux :

« En Ile-de-France, il y a aujourd’hui 3300 bébés de moins de 32 semaines qui pèsent moins d’1,5kg et qui ont besoin vital de ce lait. »

Malheureusement, il peut être compliqué, encore aujourd'hui, de donner son lait : certains lactariums acceptent les dons anonymes, mais pas tous. D'autre part, les équipes au sein des lactariums sont réduites et il peut être parfois difficiles de les joindre. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l'Association des lactariums de France.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Marie Perarnau

Maman blogueuse

expert-photo