france.tv

Diversification alimentaire : quels aliments pour commencer ?

Publié le 26.06.2020 à 11h04 
(mis à jour le 26.06.2020 à 13h45)

À partir de ses 4 mois révolus, votre bébé peut commencer à manger des purées et compotes. LMDM vous guide dans le choix des aliments pour démarrer la diversification alimentaire.

C’est à partir des 4 mois révolus de l’enfant que l’on peut démarrer la diversification alimentaire, c’est-à-dire, l’introduction d’aliments solides. Une étape importante qui doit se dérouler dans une atmosphère détendue, et qui doit se faire en douceur.

Quand votre bébé débute la diversification alimentaire, qu’il ait 4, 5 ou 6 mois, il faut commencer exclusivement avec des légumes et des fruits. Nourri au lait, maternel ou artificiel, depuis sa naissance l’enfant a un estomac et un système digestif assez immature et il ne va pas pouvoir manger n’importe quoi. Autre élément important pour démarrer la diversification alimentaire : tous les aliments présentés au nourrisson devront être mixés et présentés sans morceaux. Car votre bébé n’a pas ou peu de dent, et doit apprendre à passer du stade de la succion à celui de la mastication et de la déglutition. Que ça soit pour les légumes ou les fruits, préférez les faire gouter un à un à votre bébé au début, pour qu'il s'habitue au goût.

Les légumes

L’introduction des légumes dans le régime alimentaire de votre bébé est la première étape. Il faut les préférer, dans un premier temps, riches en fibres car plus faciles à digérer. Vous pouvez donc débuter la diversification avec des purées de carottes, haricots verts, épinards, courgettes, brocolis, artichauts, potirons, poireaux, pomme de terre.

N’ajoutez pas d’huile, de beurre, de sel ou de poivre à vos purées. Simplement un peu d’eau si elle est trop épaisse. Vous pourrez ensuite commencer à donner des purées de 30 grammes à votre bébé en complément de son biberon de midi, qui passera à 180 millilitres de lait. Adaptez progressivement en augmentant la dose de purée et en diminuant celle de lait. 

Les fruits

Les fruits vont apporter à votre enfant de la vitamine D. Il est recommandé de les présenter en compote, bien mixés. Vous pouvez faire cuire les fruits au micro-ondes, qui préserve les valeurs nutritionnelles. La plupart des fruits sont bons pour votre enfant. Vous pouvez donc démarrer avec des compotes de pommes, poires, bananes, abricots, pêches, nectarines… Les fruits rouges peuvent également être proposés à l’enfant un peu plus tard. 

Comme pour les purées, n’ajoutez rien à vos compotes, et pas de sucre. Les fruits contiennent les sucres nécessaires à l’équilibre de votre enfant. Pour l’introduction des compotes, il n’y a pas de règle établie. Vous pouvez commencer avec le biberon du goûter sur le format de la purée à midi : 30 grammes de compotes pour 180 millilitres de lait. Mais vous pouvez également choisir de répartir, tout au long de la journée, un pot de 120 grammes de compote.

Lait et petit pots

Le lait, entre 4 et 6 mois, reste la base de l’alimentation de votre bébé. S’il refuse le sein ou les biberons après la purée ou les compotes, adressez-vous à votre pédiatre ou médecin traitant pour qu’il vous accompagne. Mais ne supprimez pas de biberons ou de tétées au profit des aliments solides sans l’aval d’un spécialiste.

Enfin s’il est recommandé de préparez soi-même ses purées et compotes, vous pouvez également nourrir votre nourrisson avec des petits pots pour bébé qui sont cuisinés avec des formules spécialement pensées pour lui.

La rédaction de La Maison des Maternelles