france.tv

Des nouveautés positives durant la crise sanitaire

2 min de lecture
Publié le 29.03.2021 à 16h16 
(mis à jour le 19.04.2021 à 10h22)

Baisse des épidémies saisonnières, réinvention de la médecine … Depuis le début de la crise sanitaire de bonnes nouvelles ont émergées et permettent de retrouver un peu d’optimisme.

Baisse des maladies hivernales

Exit les épidémies de gastro, de grippe et de bronchiolite. Cette année, grâce au respect des gestes barrières, port du masque dû au contexte épidémique, les maladies saisonnières ont presque disparues. Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, le constate au quotidien dans son cabinet où il ne reçoit quasiment aucun enfant atteint d’une de ses maladies.

Dans son compte-rendu sanitaire pour la semaine du 8 au 14 mars, Santé Publique France dressait un constat similaire en publiant que l’activité liée à la bronchiolite et à la grippe en 2021 à SOS médecins et aux urgences hospitalières est en baisse, enregistrant cependant une petite hausse d’activité liée à la gastro-entérite.

Réinvention de la médecine

Le développement de la téléconsultation est un progrès significatif pour la prise en charge des enfants et le suivi des femmes enceintes. L’accès aux soins est plus facile et rapide. Pendant le confinement des femmes ont également pu avoir recours à des IVG médicamenteuses sans même se déplacer, comme nous le rappelait le docteur Philippe Faucher, gynécologue-obstétricien à l’hôpital Armand Trousseau à Paris.

Développement des liens parents-profs

Avec le premier confinement et l’école à la maison pour des milliers de parents, ces derniers ont, par la force des choses, étaient directement en contact avec les professeurs de leurs enfants. L’occasion donc de (re)découvrir le corps enseignant et la personne qui accompagne, au quotidien, son enfant dans tous les apprentissages.

Le coparent plus présent

Avec l’obligation généralisée de télétravailler, les coparents peuvent rester auprès de leur bébé qui vient de naître plus longtemps que ce que le congé paternité permet actuellement. Cela permet également à la charge mentale de la jeune mère de diminuer et pourrait éviter quelques burn-out post accouchement.

Fin des visites à la maternité

Si cela peut attrister certains couples, c’est plutôt une nouvelle bien accueillie par les parents : avec la crise sanitaire les visites de la famille, des amis sont interdites à la maternité. Cela permet au couple de passer plus de temps dans un cocon avec son enfant et d’éviter à avoir à gérer une charge de stress supplémentaire.

La rédaction de La Maison des Maternelles