france.tv
Parole d'expert

Des massages pour soulager les douleurs à l'accouchement

3 min de lecture
Publié le 17.01.2020 à 11h38 
(mis à jour le 14.02.2020 à 10h59)

Le jour de l’accouchement, les massages peuvent être d’une grande aide pour soulager les douleurs. Anna Roy, sage-femme, nous explique comment les prodiguer. 

 

Votre accouchement approche et vous redoutez les douleurs le fameux jour J ? Afin de les soulager à ce moment, les massages peuvent être d’un grand secours. En plus d’être bienfaiteurs, ils permettent aussi au père de s’investir dans l’accouchement. 

Le jour J, la douleur peut être particulièrement vive dans la zone du bas du dos avec l’appui du bébé et le poids de l’utérus. Et pour les femmes qui ne souhaitent pas de péridurale ou qui attendent la péridurale, c’est d’autant plus vrai ! Voilà pourquoi certains massages peuvent être salvateurs.

Les massages : un bon moyen d’impliquer les papas

Qui pour prodiguer ces fameux massages ? Les sages-femmes peuvent les faire. Malheureusement avec l’accroissement des contraintes hospitalières, elles n’ont pas forcément le temps. Voilà pourquoi il est important de former le futur papa -ou la personne présente le jour J- à ces massages. 

Ces massages peuvent être un bon moyen pour l'accompagnant(e) qui se sent souvent passif(ve) lors de l’accouchement, de s’impliquer et d’apporter une aide à la future maman. 

En pratique, comment ça fonctionne ?

Dans la pratique, comment procède-t-on ces massages durant le travail ? Anna Roy, sage-femme, nous dévoile les techniques et les endroits à soulager : 

  • Le contre-appui avec la paume des mains contre le sacrum :

« Pour ce faire, il faut que le papa ou l’accompagnant pause la paume de sa main sur le sacrum (os qui réunit la colonne vertébrale au bassin). Au cours de la contraction, elle réalisera un contre-appui assez soutenu. Cela peut faire un bien fou ! »

  • Le contre-appui avec les poings : 

« La seconde technique, c’est de mettre ses poings de part et d’autre du sacrum. Au moment de la contraction, la personne réalise un contre-appui avec ses poings. »

  • Les massages du front ou des mains :

« Ces petits massages peuvent être profondément apaisants et relaxants. Cela peut être fait même lorsque l’on a la péridurale. »

Contre la douleur, un peu de chaleur !

Un bon moyen de calmer la douleur le jour de l’accouchement, c’est la chaleur. Notre sage-femme conseille d’apporter une bouillotte : 

« Vous pouvez positionner la bouillotte dans le bas du dos (en faisant l’appui comme lors des massages) ou bien directement sur le ventre en veillant à ne pas vous brûler ! »

À noter : il existe des bouillottes qui se réchauffent en les branchant sur une prise électrique, ce qui vous permettra d’être autonome. Il n’est pas dit que la salle de naissance soit équipée d’une bouilloire !

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo