france.tv

Des masques transparents à la crèche

Publié le 28.04.2021 à 15h36 
(mis à jour le 28.04.2021 à 17h16)

Depuis quelques mois certaines crèches testent les masques transparents. Des masques inclusifs qui permettent de maintenir le lien entre le personnel, les enfants et leurs parents.

Début de la journée à la crèche Bio Convention à Paris. Les assistantes maternelles accueillent les enfants avec… le sourire ! Car dans cette crèche, toutes les personnes qui travaillent avec les bébés et enfants portent, depuis plusieurs mois, un masque transparent qui laisse voir la bouche. C’est avec soulagement que Carole, maman de Zack, 18 mois et malentendante, a accueilli ce changement :

« Depuis qu’il y a les masques transparents pour moi c’est beaucoup plus facile. Étant donné que j’ai des problèmes de surdité je trouve cela beaucoup plus simple car ça permet de voir les lèvres bouger. Car je lis sur les lèvres vu que je n’arrive pas à bien entendre. »

En plus de permettre une meilleure communication entre parents et personnel de la crèche, les bébés sont les premiers à profiter de ces masques transparents, comme l’indique la maman :

« Pour mon fils j’ai trouvé ça bien mieux du coup, parce que je vois qu’il réagit beaucoup plus. Même si l’on a des expressions qui passent par les yeux, je pense qu’on voit beaucoup mieux avec un visage entier notamment grâce au sourire et aux mouvements de la bouche. »

L'importance de voir la bouche

Regroupés autour d’une des assistantes maternelles, les bambins chantonnent et répètent les paroles d’une comptine qu’elles chantent. L’apprentissage des mots, du langage et des émotions passent par la bouche et c’est pour cela que Philippine De Saint Just, directrice de la crèche Bio Convention, a souhaité équiper toutes ses équipes de masques inclusifs :

« C’est important que les enfants voient le visage et en tout cas la bouche des adultes qui les encadrent pour permettre l’imitation, l’apprentissage de la parole et le fait de reconnaître les visages pour une sécurité affective au quotidien. »

Clarisse est la maman de Camille, 9 mois. Son fils est malentendant. Il a besoin de voir les bouches et lèvres bouger pour comprendre qu’une interaction est en cours. Ces masques sont une aubaine pour la jeune mère :

« Comme Camille est un enfant qui est sourd il faut qu’il puisse localiser les sources de bruits, et notamment quand on lui parle. On nous a toujours dit qu’il faut qu’il fixe bien le visage des individus et qu’il voit les lèvres bouger pour qu’il comprenne qu’il y a un son qui sort de la bouche. Donc quand les masques transparents sont arrivés à la crèche, j’ai trouvé ça très bien. Et je pense que Camille, en retour, réagit mieux. »

Plus d'éveil et de réactivité pour les bébés

Depuis que les adultes qui l’encadrent portent des masques inclusifs Camille est plus réactif. Il répète les mouvements et bloque son regard sur les lèvres qui bougent. Un bénéfice indispensable pour les enfants porteurs de handicap comme en témoigne la directrice de la structure :

« Pour des enfants qui sont porteurs de handicap et qui sont, par exemple, malentendants, on voit que ça a un effet beaucoup plus captivant pour l’enfant. Ça interpelle beaucoup plus son regard et ça lui montre vraiment les mouvements des lèvres qui doivent être faits quand on parle. »

La rédaction de La Maison des Maternelles