france.tv

Des jeux écologiques pour les enfants réfugiés

2 min de lecture
Publié le 04.02.2020 à 14h29 
(mis à jour le 05.02.2020 à 15h58)

La Maison des Maternelles a rencontré le fondateur de la marque Bioviva. Depuis 20 ans, son entreprise propose des jeux éco-responsables. Récemment, il s’est impliqué dans une nouvelle cause : envoyer des jeux aux réfugiés syriens et libanais. 

Des jeux conçus avec éthique, à de petits prix et soutenant de grandes causes, ça existe ! Et pour preuve, c'est le challenge que s'est lancé Jean-Thierry Winstel avec Bioviva. 

Une marque respectueuse de l’environnement 

Dénués de plastiques, de produits chimiques et de perturbateurs endocriniens, les jeux Bioviva sont également fabriqués en France, tout comme SEPP ou Sentosphere. Fabriqués dans le sud, les jouets conçus par Jean-Thierry Winstel sont également éducatifs et permettent la transmission de valeurs positives, tournées vers le respect de l’environnement. Un bon moyen de sensibiliser toute la famille à l’importance de la préservation des espèces et de la planète. De plus, les prix sont très abordables : comptez entre 9 et 30€. Une volonté du chef d’entreprise :

« L’écologie, ça ne doit pas être réservé à une élite, c’est pour tout le monde. Cela s’adresse à des familles joueuses qui ont envie de passer un bon moment de vie. Il faut qu’il y ait le côté ludique en plus du côté éducatif. »

Une fondation pour les enfants réfugiés

En 2017, Jean-Thierry Winstel décide de créer une fondation. Avec l’appui d’entreprises et d’ONG, il fait traduire ses jeux en arabe pour les faire distribuer gratuitement aux enfants réfugiés en Syrie, en Turquie et au Liban. Cela peut paraître surprenant, car l’écologie n’est pas forcément la première préoccupation d’enfants réfugiés. Néanmoins Jean-Thierry Winstel assure que ce n’est pas du tout incompatible :

« Le plus important pour un enfant c’est de retrouver de la joie. L’idée c’était de permettre aux enfants de se retrouver. Il faut nourrir les enfants avec de belles valeurs et de beaux messages. »

L’idée est de diffuser des jeux basés sur la bienveillance et l’intelligence collective. Les enfants se rassemblent ainsi autour d'activités pratiques : lecture, écriture, calcul, tout en abordant de grands thèmes humains comme l’environnement et la paix.

à noter

Vous pouvez soutenir la Fondation Bioviva sur le site : https://www.bioviva.com/fr/fondation
La rédaction de La Maison des Maternelles