france.tv

Des cures thermales pour apaiser l’eczéma

3 min de lecture
Publié le 07.06.2019 à 15h13 
(mis à jour le 14.06.2019 à 16h51)

En France il existe 9 stations thermales ouvertes aux enfants qui souffrent d’eczéma. Des cures prises en charge par la Sécurité sociale.

Démangeaisons, plaques rouges… L’eczéma atopique ou de contact peut représenter un réel handicap au quotidien pour les enfants. Cette inflammation cutanée qui se caractérise par des rougeurs, des démangeaisons et des squames peut apparaître dès le deuxième ou troisième mois du bébé.

Les bienfaits des eaux

S’il existe de nombreux soins, pommades et traitements, il en est un qui peut apaiser l’enfant à court, puis à long terme : la cure thermale, comme l’indique le docteur Evelyne Delrez, dermatologue aux Thermes du Connétable à La Roche-Posay :

« Pendant 3 semaines les enfants bénéficient d’un médecin tous les jours. Ainsi que d’une eau thermale qui est pure, qui est bonne pour la santé, et qui est un médicament. Ils vont ainsi bénéficier d’un traitement de fond que constitue la cure thermale, qui va permettre à l’enfant d’avoir moins de poussées, moins fréquentes, dans l’année à venir. Et de s’améliorer progressivement jusqu’à une stabilisation définitive en 2 ou 3 cures. »

L’eau thermale qui a des vertus adoucissantes et apaisantes est directement utilisée au contact des muqueuses et sur les lésions. La cure pour les enfants se décompose en plusieurs soins : la douche filiforme qui est administrée par un dermatologue, explique la professionnelle de santé :

« Elle frappe à un endroit où la peau démange. Et elle remplace cette démangeaison par une petite sensation de chaleur, de brûlure, qui calme. »

Les enfants passent ensuite aux pulvérisations d’eau thermale, qui vont « être quelque chose de très doux et d’anti-inflammatoire qui va avoir un effet de décontraction, d’apaisement », comme le précise le docteur. S’ensuit l’étape du bain. Les enfants se retrouvent avec leurs parents, mais aussi avec leurs autres camarades pour profiter ensemble des bienfaits de ce soin.

Des ateliers pédagogiques

Les cures thermales ne se limitent pas à ces soins dans les eaux. Tout un volet d’éducation thérapeutique est développé durant le séjour des enfants. Une sorte « d’école de l’eczéma » qui va leur permettre de comprendre leur maladie, de la gérer, d’apprendre à bien appliquer les crèmes, à s’hydrater mais aussi à gérer l’eczéma, et les crises.

Christelle Guillet est éducatrice spécialisée et anime des séances lors des cures thermales, comme l’atelier « monstre gratouille » qui permet d’apprendre aux enfants à ne pas se gratter avec les ongles mais trouver d’autres moyens plus doux pour leur peau, en utilisant, par exemple, des baumes apaisants, des roulettes qui massent ou de la glace. Ces étapes sont indispensables pour responsabiliser l’enfant selon la spécialiste :

« Durant l’atelier on va apprendre les bons gestes et on va aussi comprendre l’intérêt de s’hydrater. Et ils vont aussi pouvoir se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls à être obligés de se mettre de la crème quand ils ont de l’eczéma. »

Où ? Pour qui ?

Il existe, en France, 9 stations thermales qui possèdent une orientation dermatologie et qui peuvent, accueillir des cures pour les enfants.

Les cures thermales sont ouvertes aux nourrissons à partir de 6 mois et sont prises en charge par la Sécurité sociale. Il faut se renseigner auprès de sa caisse d’assurance maladie pour savoir si elle prend en charge totalement ou partiellement le transport, l’hébergement et l’intégralité des soins sur place.

La rédaction de La Maison des Maternelles