france.tv

Des contes et l'école à la radio pour lutter contre la déscolarisation

3 min de lecture
Publié le 09.10.2020 à 13h07 
(mis à jour le 09.10.2020 à 16h49)

L’émission 7 milliards de voisins sur RFI, a créé une série de 55 contes pour les enfants déscolarisés ou confinés.

Comment la petite Hou va réussir à arriver à l’heure à l’école ? Est-ce que Yassir réussira à regagner sa maison avec les moutons qu’il a achetés au souk ? Et la petite Chériba finira-t-elle par voir tomber la neige à Bolomaké ? Les réponses à toutes ces intrigues sont à retrouver sur RFI, dans l’émission 7 milliards de voisins.

La radio a créé une série de 55 contes destinés aux enfants, qui durent entre 5 et 10 minutes. À l’origine de ce projet, Emmanuelle Bastide, journaliste et présentatrice :

« Pendant le confinement, en Afrique il y a eu plus de 600 millions d’enfants qui ont été déscolarisés. Nous avons donc arrêté de faire des émissions de société comme nous en avions l’habitude pour faire de l’enseignement à distance avec une émission pensée pour les enfants. Dans ce cadre-là, on a invité des enseignants pour faire classe. Puis on s’est dit qu’au bout de 20 minutes de grammaire ou de problèmes de mathématiques, il fallait imaginer quelque chose de ludique qui fasse rêver et qui puisse aussi permettre aux enfants de rester en contact avec la langue française. »

Le conte devient un rendez-vous

C’est là que les équipes décident de créer des contes. Pour la réalisation de ce projet, les journalistes contactent des maisons d’édition, qui leur donnent le droit de raconter les contes. Ensuite, Emmanuelle Bastide fait appel à une comédienne de théâtre : Eloïse Auria qui va lire chaque conte et qui va vite devenir une star. Car les enfants prennent goût aux histoires radiophoniques qui sont diffusées, quotidiennement, entre 2 leçons de cours :

« Les enfants attendaient tous les jours l’école à la radio. Et ensuite ils savaient qu’il y avait une histoire. C’était la récompense. La cerise sur le gâteau. Et ce qui nous a frappé c’était la popularité d’Eloïse Auria. Les enfants étaient complètement accros et attendaient tous les jours ses histoires. »

Le pouvoir de la radio

Forts de cette expérience, Emmanuelle Bastide et ses collègues ne ferment pas la porte à un futur projet de contes racontés. La journaliste a pu voir, durant les mois de diffusion, à quel point le pouvoir de la radio était toujours présent, même auprès d’un public jeune, d'habitude plus porté sur l’image :

« Ce que l’on a découvert c’est que la magie de l’audio revient très vite et qu’on arrive facilement à les attraper avec ça, parce que tout d’un coup, ils arrivent à imaginer, ce qu’ils ne peuvent plus faire avec les images dont ils sont saturés. Avec le conte l’enfant conserve la liberté d’imaginer les personnages comme il en a envie. Il a d’ailleurs plus de liberté que dans un livre illustré, où les images le guident beaucoup dans sa liberté d’imagination. »

à noter

Les contes sont à retrouver, gratuitement sur le site de la radio RFI ou sur la chaîne Youtube de « 7 milliards de voisins ».
Elia Dahan