france.tv

Des « bagages d’amour » pour aider les mamans dans le besoin

2 min de lecture
Publié le 29.05.2019 à 15h18 
(mis à jour le 14.06.2019 à 16h52)

L’association Un petit bagage d’amour récolte et distribue du matériel de puériculture aux mamans et familles dans la précarité.

Samra est sage-femme. Pour elle rien d’anormal à voir une future maman se rendre à la maternité, c’est son quotidien. Sauf ce jour-là : une jeune femme, enceinte de jumeaux, part à l’hôpital pour accoucher. Mais cette future mère se rend à la maternité avec seulement 2 sacs plastiques qui ne contiennent presque rien. Pour Samra, c’est un choc :

« C’est toujours un plaisir ce moment durant lequel tu pars pour « le grand voyage » qui t’amène vers ton bébé, et de préparer ses petites affaires, et ses propres affaires. Mais ce qui devrait être normal pour tout le monde ne l’est pas forcément. »

Avec des amies, et collègues, Samra va créer Un petit bagage d’amour. Une association qui doit permettre, à l’origine, à toute maman, de pouvoir disposer d’un minimum pour la naissance de son enfant, comme le rappelle Chiraz, cadre sage-femme et co-présidente de la structure :

 « Cette association a été créée pour venir en aide à ces mamans qui sont dans la grande précarité. Et leur permettre d’avoir le nécessaire pour l’arrivée du bébé, d’accueillir leur enfant dans la dignité, comme toutes les mamans. En tant que sages-femmes, cela nous tenait à cœur d’apporter tout le nécessaire à ces mamans qui n’ont absolument rien pour l’arrivée de leur bébé. »

Quelques années après sa création, l’association a grandi. Elle compte, en mai 2019, une communauté de près de 10 000 personnes sur Facebook et dispose de 100 partenaires, dont la Croix Rouge française ou Emmaüs solidarité. Et grandir rime aussi avec développement. À l’église Saint-Sulpice à Paris, dans les locaux prêtés par la paroisse à l’association, les bénévoles récoltent nombre d’articles que des mamans dans la précarité ou réfugiées peuvent venir chercher. L’occasion, alors d’apporter un soutien psychologique en plus du matériel explique Chiraz :

« Le rôle de l’association ne se limite pas à remettre un « petit bagage d’amour ». C’est aussi un échange avec les mamans. Savoir comment elles vont. Savoir si elles ont un hébergement. Et cela nous permet, dans certains cas, de pouvoir les orienter vers des assistantes sociales. »

à noter

Pour aider l'association ou devenir bénévole, rendez-vous sur le site : www.unpetitbagagedamour.org ou sur la page Facebook : www.facebook.com/UnPetitBagageDAmour/.
La rédaction de La Maison des Maternelles