france.tv

Dans quels cas pratique-t-on une épisiotomie ?

1 min de lecture
Publié le 01.07.2020 à 15h48 
(mis à jour le 07.09.2020 à 16h01)

Cette incision du périnée est pratiquée lors d’un accouchement sur 5. LMDM vous explique dans quels cas l’épisiotomie est inévitable.

Lors de la délivrance, à la fin de l’accouchement, quand la tête du bébé est hors de la vulve, certains facteurs peuvent pousser l’équipe médicale à choisir de pratiquer une épisiotomie. L’épisiotomie, c’est l’incision du muscle du périnée qui permettra d’agrandir l’espace et de faciliter la sortie de l’enfant.

L’épisiotomie peut être décidée lors de différentes situations :

  • Le bébé est gros.
  • Le bébé est en souffrance.
  • Le bébé se présente en siège.
  • Il faut utiliser des instruments pour aider la sortie (forceps, spatules).
  • La mère a des antécédents obstétricaux qui justifient l’incision.
  • La mère présente une particularité anatomique qui nécessitent l’incision.
  • Le périnée est trop fragile et il y a un risque de déchirure complexe.

Mais l’épisiotomie n’a pas fait la preuve qu’elle était efficace pour protéger le périnée. Il faut vous renseigner auprès de votre maternité pour savoir qu’elle est son taux d’épisiotomies pratiquées, car les soignant essayent, de plus en plus d’éviter cette pratique. Il faut également rappeler que la plupart des épisiotomies ont lieu sur des primipares.

La rédaction de La Maison des Maternelles