france.tv
Parole d'expert

Dans quels cas le pédiatre est-il présent à l’accouchement ?

3 min de lecture
Publié le 01.07.2020 à 16h43 
(mis à jour le 02.07.2020 à 10h41)

Certains accouchements nécessitent la présence d'un pédiatre, parfois à cause d'une grossesse complexe, d'autres fois en cas de complications lors du travail. 

Le Dr Pfersdorff nous parle de ces naissances qui nécessitent la présence proche d’un pédiatre. 

Tout d’abord les pédiatres sont automatiquement présents dans les maternités de niveau 2 et 3 :

« Quand il y a une maternité de niveau 2 ou 3 on est présent dans les murs. On se prépare avec nos ustensiles, on se tient prêt à passer à l’action et à intervenir en cas de problème avec le bébé. »

Lorsque c’est nécessaire, la sage-femme qui suit la parturiente ou le gynécologue prévient le pédiatre, en se basant sur plusieurs critères.

L’histoire de la grossesse 

Dans ce cas, le pédiatre est prévenu en amont qu’il aura peut-être à intervenir sur cette naissance. Il a connaissance du dossier et peut préparer son intervention en fonction de l’histoire de la grossesse. Parmi ces cas de figure on retrouve notamment :

Déroulement du travail 

Dans ce cas c’est en fonction de la façon dont se déroule la naissance que l’équipe soignante juge la nécessité de faire intervenir le pédiatre. Il peut être amené à prendre en charge le bébé dans plusieurs cas :

  • Ventouse ou forceps,
  • Cordon autour du cou,
  • Ralentissement du rythme cardiaque du bébé,
  • Présentation transverse par le front,
  • Non progression.

Autant de facteurs qui font que le pédiatre présent dans la maternité se tient prêt à intervenir, nous explique le Dr Arnault Pfersdorff :

« Pour un bébé chaque minute compte. Le plus important c’est le cerveau, le cerveau ne doit pas manquer d’oxygène. » 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo