france.tv
Parole d'expert

Dans quelle position accoucher ?

4 min de lecture
Publié le 01.04.2019 à 15h57 
(mis à jour vendredi dernier à 10h32)

Vous ne le savez peut-être pas mais il existe bons nombres de positions pour accoucher : position gynécologique classique, sur le côté, accroupie, assise, à 4 pattes…

Tout d’abord, il est important de préciser que selon l’hôpital dans lequel on va accoucher, on ne peut pas forcément choisir la position de son accouchement. Dans la plupart des cas, les maternités peuvent décider de mettre la maman dans la position dite gynécologique, la plus courante. 

Selon les circonstances de l’accouchement, la position ne peut pas toujours être choisie. Les sages-femmes comme les médecins ont appris l’obstétrique avec le bassin orienté d’une certaine façon, et pour réaliser des manœuvres complexes, la position gynécologique est la plus pratique. 

Dans les cas d’accouchements qui s’annoncent difficiles et ce, quel que soit la structure, on vous proposera la position gynécologique.

Enfin, selon le cheminement du bébé lors de l’accouchement, la sage-femme peut être amenée à vous faire changer de position. 

Il est aussi important de rappeler que l’accouchement se déroule en plusieurs étapes. Il y a la phase de travail, où l’on peut rester mobile, et la phase de poussée : la position que l’on choisira pour accoucher ne concerne que cette dernière étape.

La position gynécologique dite classique 

La position la plus connue pour accoucher est ce que l’on appelle la position gynécologique. C’est à dire allongée sur le dos, les pieds dans les étriers. Il faut que le dos soit bien à plat. Le bassin est basculé, les genoux ramenés vers soi. 

Il existe aussi la position gynécologique semi-allongée avec les genoux dans les mains. 

La position accroupie 

Cette position demande une certaine souplesse. La plupart des femmes occidentales n’arrivent pas à se mettre accroupie sans mettre les pieds en demi pointes, ce qui est intenable pendant plusieurs dizaines de minutes. Cette position n’est donc que très peu pratiquée en France.

La position sur le côté ou « à l’anglaise »

C’est une position, comme son nom l’indique, qui est très utilisée outre-manche. Elle consiste à se tourner sur un côté (celui dans lequel la maman se sent le plus à l’aise) avec une jambe relevée. 

La position à 4 pattes avec ou sans Swiss ball

Comme son nom l’indique, la femme est à quatre pattes. L’avantage de cette position c’est qu’ainsi, l’utérus appuie moins sur le sacrum, les douleurs lombaires sont donc diminuées. On peut éventuellement s’aider d’un ballon sur lequel prendre appui.

La position debout

C’est une position très peu pratiquée dans notre pays. Elle peut être fatigante pour la maman car elle demande une grande force musculaire. Grâce à la gravité, cette position aide le bébé à descendre et à mieux s’orienter dans le bassin de la maman. Elle renforce les contractions sans accroître la douleur. 

En parler 

Il peut ne pas être évident de se prononcer sur cette question, d’autant plus si c’est votre première grossesse. Sachez que vous pouvez aussi décider au dernier moment de la position dans laquelle accoucher, en fonction de votre ressenti. Enfin, afin de vous préparer au mieux à ce moment, pensez à en parler avec votre sage-femme.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo