france.tv

Covid, grossesse et accouchement : vos questions

5 min de lecture
Publié le 08.10.2021 à 14h50 
(mis à jour le 08.10.2021 à 14h56)

Pr Olivier Picone est gynécologue obstétricien, responsable de l’unité de diagnostic prénatal de l’Hôpital Louis Mourier à Colombes. Il répond à nos questions.

LMDM : Si la situation sanitaire semble s’améliorer, l’épidémie de Covid n’est malheureusement pas terminée. Que savons-nous aujourd’hui sur le Covid et les femmes enceintes ? Sont-elles plus à risques de développer une forme sévère, notamment avec l’émergence des différents variants ?

Pr Olivier Picone - Ce qui est clairement démontré maintenant c’est qu’une femme enceinte par rapport à une autre non-enceinte du même âge a plus de risque de complications, plus de risque d’avoir une ventilation mécanique ou d’aller en réanimation. Il faut avoir peur de l’infection et non du vaccin.

Quels sont les risques pour mon bébé si je me fais vacciner pendant ma grossesse ? À quel moment de la grossesse vaut-il mieux se faire vacciner ? 

Il faut être très clair là-dessus : il n’y a pas de risque pour le bébé. Et le meilleur moment pour se faire vacciner, c’est, si possible, avant de tomber enceinte. Si on est déjà enceinte, on peut le faire à n’importe quel moment. Le vaccin n’augmente pas le nombre de fausse-couche. Si les patientes ont peur, elles peuvent attendre le second trimestre. Cependant, les formes graves sont surtout celles de la fin du deuxième trimestre ou du troisième. Le temps que le vaccin soit efficace, il vaut mieux le faire idéalement au début de second trimestre, autour de 15 semaines d’aménorrhées. Mais on peut le faire au premier trimestre aussi.

Beaucoup de femmes, qui ne sont pourtant pas anti-vaccins, hésitent à se faire vacciner : que leur répondez vous ?

On a un travail pédagogique à faire. On a encore beaucoup de patientes qui sont réticentes. On a enquête en cours : on aurai un taux de vaccination de 30 à 50% ce qui est plutôt pas mal. Il faut qu’on explique aux femmes, il faut réassurer, ne pas balayer leurs questionnements mais les écouter, être clair sur ce que l’on sait et que l’on ne sait pas. Mais aujourd’hui, sur la vaccination des femmes enceintes il n’y a pas de doute.

Le père u co-parent doit-il.elle être vacciné.e pour accompagner sa conjointe lors de l’accouchement ?

Il faut un pass sanitaire pour accompagner sa femme lors de son accouchement. Ça ne veut pas forcément dire un vaccin. On peut faire un test PCR. Mais attention le test est valable 72h et on ne sait jamais exactement à quel moment l’accouchement va se produire… L’idéal est donc le vaccin.

Peut-on allaiter en toute sécurité durant la pandémie de Covid-19 ? 

Oui : il faut allaiter !

Pour le masque pendant l’accouchement, comment ça se passe ?

Le port du masque est recommandé pendant l’accouchement. Nos amies les sages-femmes -que l’on soutient énormément dans leur mobilisation, au passage- ont leurs visages à 1 mètre de la dame qui accouche. Elles sont donc très à risque si la patiente n’a pas de masque. Donc c’est vrai que par mesure de précautions, il vaut mieux porter le masque. Cependant, on ne peut pas l’imposer : on peut être essoufflée, avoir du mal à respirer. Le personnel autour s’adapte, on ne va pas la forcer.

La rédaction de La Maison des Maternelles