france.tv

Couple mixte : comment élever un enfant bilingue ?

4 min de lecture
Publié le 01.04.2019 à 16h54 
(mis à jour le 23.05.2019 à 17h21)

Un enfant sur 5 naît dans un couple de parents mixtes. S’il est naturel que les parents souhaitent transmettre chacun leur langue maternelle, comment s’y prendre ? LMDM vous répond !

Quand faut-il commencer l’apprentissage ?

Dès la naissance ! Votre bébé est déjà habitué au son de la voix de sa maman quand il était dans son ventre. Parler deux langues à votre enfant dès son premier jour lui sera bénéfique dans son apprentissage, comme l'explique Ranka Bijeljac-Babic, psycholinguiste :

« Une maman qui s’adresse à son enfant ne peut pas se dire : « Je lui parle français pour le moment et puis pour l’autre langue je m’y mets dans un an », ce n’est pas possible. C’est pareil pour le papa » .

Avant 3 ans, le système mental de l’enfant est optimal, il est deux fois plus actif que celui d’un adulte.  L’idéal est de commencer son apprentissage pendant cette période. Car passé 3 ans, il faut expliquer à l’enfant le sens de cet apprentissage. S’il ne comprend pas pourquoi d’un coup on lui parle une autre langue, il risque de la refuser.

Une règle particulière à appliquer ?

Joanna est Polonaise, son compagnon est Français mais ne parle pas le polonais. Ils souhaitent apprendre à leur fille Mila les deux langues :

« La règle est très simple : j’essaye de parler le plus possible en polonais à Mila. Mon mari lui parle en français et lorsque nous sommes tous ensemble je parle français, sinon cela exclut mon mari. » explique la jeune mère.

À un moment donné, la stratégie était : un parent égal une langue. Cela n’est pas toujours un succès, ni pour les parents, ni pour l’enfant. Le but, pour être efficace est de s’assouplir, et de ne pas être trop strict. On ne peut pas imposer à un enfant qui rentre de l’école, de lui parler en anglais ou italien alors qu’il a passé sa journée à parler français. 

« La règle est de préserver la communication à tout prix et éviter de dire : « Non, je ne te réponds pas car ce n’est pas la bonne langue ! », conseille la psycholinguiste. C’est une rupture extrême pour l’enfant ».

Et s’il confond les langues ?

« Mon petit garçon a commencé à parler tôt mais il a tendance à mixer les deux langues dans une même phrase », raconte Hermione, bilingue français et grec.

La solution est de reprendre la phrase gentiment mais ne pas la corriger, cela pourrait bloquer l’enfant. Il faut simplement lui demander comment un mot ou une phrase se dit dans l’autre langue, il se corrigera alors tout seul et comprendra son erreur.

Si un enfant s’exprime en français et qu’il lui manque un mot, il ira le chercher dans l'autre langue car c’est le moyen le plus simple de terminer sa phrase. Le tout est de s’assurer qu’il connaît bien le mot en question dans les deux langues.

Continuer de pratiquer !

« Quand les enfants partent dans leur pays d’origine pour les vacances, les enseignants ont peur qu’ils reviennent en ayant oublié la langue du pays où ils vivent », expose la psycholinguiste.

Les enfants ont l’avantage d’acquérir rapidement une langue, mais peuvent à contrario, très vite l’oublier. Le langage et encore plus le bilinguisme, sont des processus dynamiques qu’il faut entretenir. Si les parents pensent que parler ponctuellement lors de cours spécialisés permet à son enfant de maîtriser une seconde langue, ils se trompent. Pour savoir parler deux langues, c’est la pratique quotidienne avant tout.

La rédaction de La Maison des Maternelles