france.tv

Congé paternité : « Un enfant, ça se fait à 2 et ça s’accueille à 2 ! »

2 min de lecture
Publié le 06.09.2021 à 15h26 
(mis à jour le 08.09.2021 à 10h34)

Alexandre est le père d’Ambre, 2 ans, et Swann, né il y a 3 semaines. Militant pour l’allongement du congé paternité, il témoigne aujourd’hui pour LMDM.

Depuis le 1er juillet, l’allongement du congé paternité en France est effectif : il est désormais de 28 jours, contre 11 auparavant. Une avancée pour Alexandre Marcel, père et auteur de « Je ne m’attendais pas à ça ! » aux éditions Larousse, mais qui reste cependant insuffisante selon lui :

« 1 mois c’est bien mais ce n’est pas encore suffisant. Dans la tribune que j’ai écrite avec les papas engagés, nous avions demandé 1 mois minimum, on a eu 28 jours… Il faut aller encore plus loin ! »

Pourtant, le rapport des 1000 jours, rédigé par un comité d’experts de la petite enfance et remis à Adrien Taquet, Secrétaire d'État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé en Septembre 2020, préconisait 9 semaines de congé paternité. Alexandre regrette que la France soit encore en retard par rapport aux autres pays européens :

« Dans le rapport des 1000 jours, la commission préconisait 9 semaines. On voit que par rapport à pleins de pays européens, on est encore loin ! »

L’Espagne et la Finlande sont en effet ceux qui affichent les congés paternité les plus longs de l’UE, accordant respectivement 84 jours calendaires et 54 jours travaillés.

Un congé fondamental pour créer du lien avec bébé

Alexandre, aujourd’hui en congé paternité pour s’occuper de son fils Swann, 3 semaines, témoigne :

« C’est fondamental pour le papa d’être là pendant ces premiers jours, ces premiers mois. Et plus ça sera long, plus ça sera bon ! »

Alexandre souhaite faire passer un message aux jeunes pères qui hésiterait à prendre ce congé :

« Il faut prendre ce congé paternité : c’est important pour vous, pour créer du lien d’attachement avec votre enfant, pour votre conjointe aussi. Un enfant ça se pense à 2, ça se fait à 2 et ça s’accueille à 2 ! C’est important aussi pour la société en général : un congé paternité plus long, c’est un levier le lutte contre les inégalités hommes-femmes. »

La rédaction de La Maison des Maternelles