france.tv

Comprendre les figures d’attachement du bébé

3 min de lecture
Publié le 18.03.2021 à 17h47 
(mis à jour le 24.03.2021 à 11h06)

Les enfants ont plusieurs figures d’attachement dans leur vie. Exit le mythe du lien unique entre la mère et son petit. La figure d’attachement a évolué. Le docteur Romain Dugravier, pédopsychiatre, nous explique.

Quand la théorie du lien d’attachement est née, on insistait beaucoup entre la relation entre l’enfant et sa mère, comme le rappelle le docteur Romain Dugravier, pédopsychiatre et spécialiste du lien d’attachement. Aujourd’hui le concept a évolué et on parle de « figures d’attachement ». Mais alors, qu'est-ce que les figures d'attachement ? Le spécialiste nous livre une définition :

« Les figures d’attachement sont les différents adultes qui s’engagent durablement et dans des relations affectives avec un enfant, et qui essayent de répondre à ses besoins. »

L’expert indique cependant qu’avant un certain âge, ce sentiment est vague et peu marqué, notamment chez le nourrisson :

« Jusqu’à 6, 7 mois, les comportements d’attachement ne sont pas dirigés vers une figure particulière. »

De nombreuses figures d'attachement

En grandissant, le bébé va avoir plusieurs figures d’attachement. C’est là aussi qu’il peut se rapprocher plus d’une de ces figures. C’est quelque chose de normal comme nous l’explique le pédopsychiatre :

« On sait qu’il y a toujours 2, 3, parfois plus, figures d’attachement. Il y a probablement une figure principale. Un des parents vers lequel l’enfant se retournera d’abord. Ce que d’ailleurs les parents entendent comme une notion de "préférence" et qui peut s’avérer être parfois très frustrant. Mais il est important de rappeler que ce n’est pas une forme de préférence au niveau de l’affection et de l’amour, mais c’est parce que la situation fait que c’est ce parent-là qui a été le plus disponible pendant un temps. »

La rédaction de La Maison des Maternelles