france.tv

Comprendre les émotions de mon tout-petit

3 min de lecture
Publié le 26.06.2020 à 15h11 
(mis à jour le 26.06.2020 à 15h14)

Il peut être difficile de décoder les émotions de son bébé. Le Dr Catherine Gueguen, pédiatre, nous aide à y voir plus clair.

C’est un défi pour chaque parent : comprendre les émotions de son bébé, et particulièrement dans les premiers mois, lorsqu’il n’a pas encore accès au langage.

Dr Catherine Gueguen est pédiatre, et s’intéresse particulièrement aux dernières découvertes des neurosciences affectives et sociales sur le jeune enfant et le développement de son cerveau. Elle nous explique sur quoi nous concentrer pour comprendre les émotions de notre tout-petit.

Prendre le temps

Afin de comprendre les émotions de son enfant, il faut prendre le temps d’être avec lui. C’est-à-dire qu’il ne faut rien faire d’autre et être dans le plaisir véritable d’être intime avec son enfant. Les chercheurs parlent de « synchronie » avec l’enfant.

Jacqueline Nadel, directrice de recherche au CNRS l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris), a expliqué la synchronie comme un « processus d'échanges continus -non verbaux- de stimuli sensoriels, hormonaux et physiologiques, émotionnels et cognitifs, s’organisant dès la grossesse entre la mère et le fœtus, pour se diversifier ensuite à la naissance »

Détecter les émotions de son bébé

On détecte les émotions par 3 choses :

  • Le regard. C’est le reflet de nos émotions, il dit tout, il est connecté aux structures cérébrales au niveau de nos orbites. Il est aussi connecté à tous les réseaux qui permettent l’expression des émotions. C’est la seule émanation direct du cerveau !
  • L’expression du visage. Il faut prendre le temps de comprendre ce que veut dire le visage de son bébé. 
  • Et enfin, son attitude corporelle

Verbaliser les émotions

Il est important que le parent parle des émotions à son enfant. À la naissance, l’enfant est un véritable livre ouvert. Bien qu’il soit difficile de décoder les pleurs de son bébé, on peut lui dire : « Est-ce que tu es fatigué ? C’est bien ça ». Le bébé va le confirmer si c’est cette émotion-là. Tout cela permet de créer une vraie relation affective avec l’enfant. 

La rédaction de La Maison des Maternelles