france.tv

Comment se baigner en toute sécurité à la piscine avec un bébé ?

Publié le 24.06.2020 à 09h50 
(mis à jour le 09.09.2020 à 15h09)

Sandie Nahoum, maître-nageuse sauveteuse, nous explique les règles de sécurité à suivre quand on se baigne à la piscine avec un bébé ou un enfant.

Les bons gestes à la piscine

Pour pouvoir se rendre à la piscine avec un bébé de 0 à 1 an, Sandie Nahoum, maître-nageuse sauveteuse, et à l’initiative d’affiches de prévention contre la noyade pour le Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs, nous explique comment réagir :

« On le rassure, on le soutient, on lui parle, on le porte et on le fait flotter. On lui fait découvrir, tout doucement et de façon rassurante et apaisée l’eau. »

Si vous vous baignez avec votre nourrisson il faut que l’eau soit chauffée à 30°C minimum selon l’experte et que la baignade n’excède pas les 30 minutes.

Pour les bébés plus grands et les enfants :

« Il faut toujours se baigner avec l’enfant, et se trouver à une distance d’un bras maximum de lui. Il faut que l’adulte qui se baigne avec l’enfant soit en position stable, donc qu’il ait pieds. »

Brassards = faux amis !

Si vous mettez des brassards, une bouée ou une ceinture à votre enfant, sachez que cela ne veut pas dire qu’il peut se baigner seul. La présence de l’adulte est obligatoire durant une baignade avec un jeune enfant, bouée ou non, comme le rappelle Sandie :

« Le problème des brassards c’est que parfois ils peuvent être trop grands, ils peuvent être mal mis, il y en a un qui peut se dégonfler, un qui peut s’enlever. Donc les brassards ne représentent pas une sécurité, il faut un adulte à côté. »

Le risque de noyade

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y a plus de noyades d’enfants dans les piscines familiales que dans les piscines municipales, ou à la mer. Ainsi, comme l’a annoncé le ministère des Solidarités et de la Santé, depuis le début de l’année 2020 plusieurs cas de noyades ont été signalés, impliquant notamment des jeunes enfants lors de baignades en piscines privées. Pour éviter ce type de drame, une solution : ne jamais quitter des yeux les enfants, comme le répète Sandie :

« Il faut que les parents soient toujours avec l’enfant. Il ne faut pas qu’ils soient sur leur téléphone, ou sur la tablette, ou qu’ils s’absentent quelques secondes pour aller répondre à la porte d’entrée. On ne laisse pas un enfant seul à proximité de l’eau, même s’il n’est pas en maillot de bain. »

Sécuriser la piscine

Même habillé, même s’il fait nuit, même s’il ne fait pas très chaud, un enfant peut être attiré par l’eau et s’approcher d’un bassin, trébucher et tomber. Pour éviter un accident, la piscine familiale doit être sécurisée, et inaccessible pour les enfants. Le bassin peut donc être entouré de grillages, de barrières, verrouillé par une porte et un cadenas. Vous pouvez également installer une alarme. Une simple bâche ne suffit pas. En plus des sécurités de base, la maître-nageuse sauveteuse livre quelques conseils :

« Il faut surtout enlever tout ce qui est jeux, structures gonflables, échelle… qui se trouvent près de l’eau. Car cela attire les enfants. »

Concernant les pataugeoires ou petites piscines gonflables, videz-les après chaque utilisation. Un enfant peut se noyer dans 5 centimètres d’eau. Utilisez l’eau pour arroser les plantes du jardin, par exemple, mais ne laissez pas une pataugeoire remplie quand la baignade est terminée.

Regles piscine

Elia Dahan