france.tv

Comment protéger son périnée ?

4 min de lecture
Publié le 17.01.2022 à 12h38 
(mis à jour le 24.01.2022 à 14h03)

Anna Roy, sage-femme, nous répond.

« On peut très bien faire de la rééducation du périnée alors qu’on est enceinte, au contraire même ! Ce n’est pas parce qu’on est une grande sportive du périnée qu’on aura du mal à laisser le bébé passer, bien au contraire : quand on est une grande sportive du périnée, on est très fort dans la contraction, mais aussi très fort dans la détente. »

Aux toilettes

Pour l’urine, il faut éviter de se retenir, explique Anna Roy. Le « stop-pipi », cette pratique qui consiste à mettre en pause sa miction, n’est pas non plus conseillée.

Pour les selles, il faut essayer de ne pas se retenir, d’aller aux WC quand vous en avez envie. Adoptez aussi une bonne position sur les toilettes : munissez-vous d’un marchepied de façon à ce que l’angle entre vos jambes et votre abdomen soit inférieur à 90 degrés. Cela facilite les selles. 

 Attention aux charges lourdes !

Il est important de porter correctement, notamment les charges lourdes. Au lieu de se pencher en avant, il est préférable de plier les jambes, se baisser en verrouillant le périnée, attraper et faire levier avec les jambes.

Les sports

Soyez vigilante au choix du sport que vous ferez : comme l’explique Anna Roy, certaines sont meilleurs que d’autres pour le périnée :

« Il y a des sports très bien car ils intègrent le périnée dans leurs pratiques : le yoga, le Pilates notamment. À l’inverse, la course à pieds, ou les sports avec impact vont beaucoup solliciter le périnée. Dans ce cas-là, ce n’est pas une contre-indication, mais il faut être suivie par votre sage-femme ou kiné régulièrement. Et intégrer la contraction du périnée dans le mouvement : il ne faut pas hésiter à se faire aider pour ça. »

Le capital périnée

« Il y a le capital veineux, soleil… mais il y a aussi le capital périnée ! » explique Anna Roy, qui précise :

« Quand vous avez 1000€, si vous en dépensez 10, ça sera facile de les récupérer. Si vous en dépensez 900, ça sera beaucoup plus difficile ! Pour le périnée, c’est pareil : si vous avez des petits désordres, vous allez pouvoir les rattraper. Quand vous allez trop loin dans la détérioration, et bien malheureusement il y a un jour où vous ne pourrez jamais récupérer. »

Il faut donc entretenir au quotidien son périnée, mais également faire un bilan tous les 3 ans. Et ce, quel que soit son âge ! 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo