france.tv

Charge mentale : les enfants aussi !

3 min de lecture
Publié le 30.01.2020 à 12h20 
(mis à jour le 14.02.2020 à 10h59)

Vous connaissez la charge mentale des femmes, des mères, des pères... Mais connaissez-vous celle des enfants ? Et pourtant, les exigences ou les angoisses des adultes peuvent troubler l’innocence de nos petites têtes blondes. Explications avec la psychologue Aline Nativel -Id Hammou.

Elle est de plus en plus médiatisée : la charge mentale. Cette expression qui désigne communément la faculté de penser à toutes les choses que l’on doit faire et qui à la longue, nous épuise. Aline Nativel - ID Hammou met en lumière dans le livre La charge mentale des enfants, quand nos exigences les épuisent, comment ce phénomène peut toucher aussi les plus petits. 

Qu’est-ce que la charge mentale des enfants ? 

La charge mentale couvre une tranche d’âge assez large, ça peut commencer assez tôt dès la crèche. Le plus souvent, cela arrive quand l’enfant va sortir de la sphère familiale et tenter de répondre aux exigences de la sphère sociale. Aline Nativel - Id Hammou nous explique : 

« Les adultes vont demander à l’enfant de se comporter comme un grand. L’enfant va alors se mettre à penser constamment à son comportement à l’école, à la crèche, au sport … Tout cela à force d’entendre "Tu dois, Il faut". Ce n’est pas de la malveillance de la part des parents, c’est de l’anticipation. Mais les enfants ont du mal à mettre du sens là-dessus. »

Dans l'ouvrage, Aline Nativel- ID Hammou traite le sujet sous toutes ses coutures comme : Laisser grandir les enfants à leurs rythmes, les dangers des écrans et de l'hyperstimulation, comment l'enfant cristallise les désirs, les attentes, les désirs des parents, comment il éponge les angoisses des parents. Et le livre se termine par les solutions pour s'en sortir. Ludique, pratique et complet, le livre met en lumière les comportements et les mécanismes de la charge mentale chez l'enfant. 

Parent/enfant : différence de temporalité

Les parents, afin de gagner du temps ou encore de préparer l’enfant, vont avoir tendance à anticiper. L’axe de temporalité est difficile à comprendre pour un enfant qui va vivre dans le présent plutôt que dans l’anticipation. La psychologue nous explique : 

« L’enfant est dans le plaisir de se lever chaque jour pour débuter une nouvelle journée. Mais avec cette charge mentale, l’enfant va progressivement perdre la notion de plaisir de faire (y compris dans les jeux). Il va être dans une quête de la perfection pour faire plaisir à un adulte de référence. Ça peut-être un parent, un grand-parent, un enseignant, un professeur de sport… » 

Comment repérer la charge mentale chez l’enfants ?

Les signes peuvent être difficiles à percevoir et assez variés. On va d’abord parler de stress. Et pour cela il faut identifier la chose qui va stresser l’enfant.  C’est-à-dire l’école, les parents, le sport, le cours de musique… Il faut savoir que la charge mentale va entraîner chez l’enfant :

  • Une fatigue psychologique,
  • Une fatigue cognitive,
  • Une fatigue émotionnelle.

Tout cela va progressivement épuiser l’enfant. 

Comment agir contre la charge mentale de l’enfant ?

Afin d’agir contre cela, il faut appliquer quelques conseils simples que nous liste Aline Nativel -Id Hammou : 

« Il faut tout simplement amener plus de légèreté, de plaisir, de jeux, de rires, de danse dans la vie quotidienne. Il faut alléger les programmes, les plannings, prendre du recul sur la notion de rythme dans notre quotidien. Il est important que les adultes trop exigeants gardent en tête que c’est un enfant. Il faut établir une notion d’équilibre et de compromis pour l’enfant mais aussi pour l’adulte. »

De plus, plusieurs études estiment à 30% les chances qu’un parent angoissé transmette ses angoisses et ce trait de caractère à son enfant. L’enfant comme une éponge va absorber ses angoisses. 

Il faut noter aussi que dans une fratrie, l’aîné des enfants va souvent développer beaucoup plus de charge mentale que ses petits frères et sœurs. 

Dans l'ouvrage La charge mentale des enfants, une boite à outil est à disposition des parents afin de repérer, comprendre et rendre ludique la charge mentale de son enfant. Il y a notamment un questionnaire d'auto-évaluation du parent, un questionnaire d'évaluation du stress de l'enfant et un outil afin de décrypter ce que l'enfant exprime à travers ses dessins. Tout au long de l'ouvrage, chaque thématique est accompagnée de dessins de "Léon le lémurien et sa famille". Il s'agit d'un "allié thérapeutique" de l'auteure afin d'évaluer de façon ludique le stress de l'enfant. L'auteure s'explique : 

« Votre enfant s'identifiera rapidement à Léon le lémurien. Et grâce à cette identification, il sera plus facile de mettre des mots sur ce qu'il ressent, sur ce qu'il perçoit et imagine de sa relation avec vous, avec ses éventuels frères et sœurs, avec le monde qui l'entoure .»

La rédaction de La Maison des Maternelles