france.tv

Charge mentale et burn out chez les enfants : quels signes doivent alerter ?

2 min de lecture
Publié le 15.12.2020 à 16h12 
(mis à jour le 17.12.2020 à 16h24)

Aline Nativel Id-Hammou, psychologue clinicienne à Nanterre, auteure de La Charge mentale des enfants : quand nos exigences les épuisent, aux éditions Larousse nous éclaire sur ce mal qui touche aussi ados et enfants.

LMDM - Comment peut-on définir la charge mentale chez les enfants ?

Aline Nativel Id-Hammou - La charge mentale chez l’enfant n’est pas très éloignée de celle de l’adulte. Il va se sentir débordé par un flot de pensées, par des exigences des adultes. C’est comme si dans son cerveau il y avait plusieurs tiroirs ouverts en même temps. Cela va toucher principalement 4 domaines dans sa vie :

  • Sa place dans la famille.
  • Sa place dans la fratrie.
  • La question du genre, être une fille ou un garçon, peut entraîner certaines exigences.
  • Sa scolarité.

Comment reconnaître les signes qu’un enfant fait une dépression ou un burn-out ? Quels sont les symptômes ?

Chez l’adolescent ou l’enfant, il y a déjà la psychosomatisation. Il va avoir mal au dos, au ventre, à la tête. Il va y avoir un refus de la scolarité. Les parents s’alertent généralement et lorsqu’ils vont faire des examens médicaux, ces derniers montrent que tout semble bien aller.  C’est un mal être psychique qui va prendre le relais, c’est plus facile de laisser parler le corps que de dire que l’on est triste.

Le décrochage scolaire est également un des signes. L’enfant présente une chute brutale d’intérêt et d’investissement. On peut alors passer du quasi tout au rien.

Le comportement de l’enfant avec son groupe de pairs est également un indicateur important. Il va refuser les sorties plaisantes avec ses amis comme aller faire un foot, aller au cinéma, à un goûter...

Quelles sont les conséquences de la charge mentale chez l’enfant ?

  • Troubles de l’apprentissage : avec 10 tiroirs ouverts dans le cerveau, difficile de se concentrer à l’école.
  • Troubles relationnels : ils vont avoir du mal à être légers et dans le jeu avec leurs amis.
  • Troubles de l’humeur : humeur dépressive, psychosomatisation.
La rédaction de La Maison des Maternelles